Comparateur d'assurance moto
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance moto qui vous convient
Comparer
Partager sur

Obike, Mobike ou encore CityScoot… Les deux-roues en libre-service sans bornes d’attache partent à l’assaut de la capitale. Ce mercredi 27 juin, vélos et scooters en « free floating » ont signé deux chartes de bonne conduite avec la Ville de Paris. Pour la maire Anne Hidalgo (PS), il s’agit de fixer « des règles de vie en société ».

Bientôt une charte pour les trottinettes ?

La Mairie entend organiser une gestion exemplaire de ces « offres nouvelles qui arrivent et qui sont plébiscitées par les Parisiens ». Cette expérience devrait nourrir la future d’orientation des mobilités (LOM), toujours en cours d’arbitrage. Huit acteurs du secteur s’étaient donné rendez-vous à l’Hôtel de ville pour cet accord historique. Les chartes ont « vocation à servir de cadre pour la régulation du free floating dans d’autres villes » à travers le monde, a déclaré Anne Hidalgo.

Côté vélos, les services OBike, Mobike, Ofo, Donkey Republic, Oribiky et Pony Bikes ont signé leur charte de bonne conduite. Côté scooters, Coup et CityScoot se sont aussi pliés à l’exercice. L’entreprise de trottinettes électriques Lime, également présente, pourrait bientôt rejoindre les signataires. Les différents protagonistes se sont engagés à « veiller au confort des piétons » et à « lutter contre l’encombrement des trottoirs » pour éviter le « développement anarchique ».

Vers des deux-roues écoresponsables

Les élus tiennent à ce que ces nouveaux véhicules ne deviennent « pas un obstacle, encore moins un danger » pour circuler dans Paris. Les deux chartes de bonne conduite précisent que les scooters restent interdits sur les trottoirs. En revanche, les vélos bénéficient d’une tolérance à condition de ne pas gêner les piétons. Point important, les stationnements doivent respecter la « réglementation en faveur des personnes à mobilité réduite » et ne pas leur bloquer le passage.

Dans le détail, les conducteurs doivent laisser un espace de cheminement d’une largeur minimale de 1,40 mètre. Cette règle reste valable sur le trottoir et sur la chaussée. Les opérateurs vont mettre en place un « dispositif de maintenance » pour les deux-roues mal garés ou dégradés. Les Parisiens pourront signaler les deux-roues encombrants. Plan climat de la Ville, recyclage des véhicules… La Mairie souhaite aussi favoriser un développement écoresponsable.

Comparer les devis moto
Partager sur
Comparer les devis moto