MENU

Troopy se lance dans la location de scooters thermiques à trois roues. Ce service est disponible à Paris (Ile-de-France) depuis ce vendredi 20 avril. Ces deux-roues se positionnent à contre-courant des scooters électriques qui envahissent la capitale. Troopy parie sur des véhicules plus rapides et plus autonomes, rapporte Challenges.

30 scooters pour démarrer

Louer un deux-roues pour se déplacer dans la Ville lumière ? Troopy propose à ses clients de franchir le périphérique en toute tranquillité. L’entreprise vise les trajets entre la banlieue et le centre-ville. « Nos clients peuvent prendre le périphérique ou les autoroutes et sont assurés pour 2 passagers », souligne Axel Vilaseca, PDG de la startup. Nous sommes loin des scooters 50 cm3 électriques de Cityscoot ou COUP, moins autonomes et assurés pour un seul passager.

Troopy met à disposition de ses clients des 3 roues Yamaha Tricity 125 cm3. L’utilisateur peut en réserver un 24 heures sur 24, tous les jours de la semaine. Pour chevaucher un de ces engins, il faut avoir 20 ans minimum et être titulaire d’un permis B. Le pilote trouvera un casque dans le coffre du scooter. 30 scooters circulent déjà  autour de la Porte Maillot (XVIe et XVIIe arrondissements) et près de la place de la Concorde (VIIIe arrondissement).

300 scooters à horizon 2019

La réservation passe par une application disponible sur Android et iOS. Elle permet de déverrouiller le scooter, puis de le déposer dans une station. Troopy opte pour une tarification dégressive au forfait. Pour moins d’une heure d’utilisation, comptez 30 centimes la minute. Le tarif descend à 15 centimes la minute entre 1 heure et 3 heures d’utilisation. Entre 4 et 12 heures d’utilisation, l’utilisateur ne paye que 3 centimes la minute. Entre 12 et 48 heures d’utilisation, le prix tombe à 1,5 centime la minute.

Dès septembre prochain, une centaine de scooters seront déployés dans six zones. Troopy compte atteindre 300 scooters dans la capitale en 2019. Le service pourrait s’étendre à d’autres villes l’année suivante. Le contingent de scooters de Troopy reste bien inférieur à la flotte de Cityscoot (1 600 véhicules) et Coup (1 700 véhicules). « Nous avons plus vocation à avoir plusieurs villes avec des flottes de 200 ou 300 scooters plutôt qu’une grosse flotte dans une seule ville », assure Axel Vilaseca.

Comparer les devis moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto