MENU

Une entreprise de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) a présenté l’été dernier Coleen, un vélo à assistance électrique (VAE) néo-rétro. « Audacieuse et Affirmée, élégante et assumée. Coleen s’adresse aux amoureux de prestige vintage, aux puristes et à tous ceux qui apprécient les belles pièces », déclare le fabricant.

« Moderniser l’image de la bicyclette »

Le vélo est taillé pour « une utilisation urbaine durable et sécurisée ». Côté esthétique, c’est un alliage de fibre de carbone, d’aluminium, d’acier et de cuir. Coleen opère un grand retour dans le temps, en renouant avec l’histoire de la bicyclette. Modèles apparus en 1861, exemplaires des années 1940 puis déclinaison chez Peugeot… Ses créateurs, Audrey Lefort et Thibault Halm, ont puisé leur inspiration dans la ligne des premières draisiennes.

Coleen dispose d’un cadre en X dépourvu du tube supérieur qui relie le tube de selle à la direction, remarque Le Mobiliste. Ce cadre en carbone se révèle aussi léger que rigide. Sa géométrie offre un « fin équilibre entre sportivité et confort », d’après ses concepteurs. « Il nous a fallu tout apprendre, innover et profiter de notre regard nouveau pour moderniser l’image de la bicyclette, mêlant style, historique et technologie », explique Thibault Halm.

85% de composants made in France

Le vélo néo-rétro comporte 85% de pièces fabriquées en France. C’est le cas de la sellerie (selle et poignées) réalisée en cuir marron près de Paris (Ile-de-France). Les roues sortent des ateliers Duke, la marque vendéenne qui équipe des compétiteurs en VTT et en Cyclo Cross. D’autres équipements viennent d’Europe. C’est le cas des roulements et freins à disque Hope (Angleterre) ou des robustes pneus Schwalbe à triple protection (Allemagne).

La courroie produite par Gates arrive en revanche des Etats-Unis. Avec tous ces éléments, le fabricant basque a élaboré un deux-roues durable. Ce vélo vintage roule avec un moteur de 48V relié à une batterie Li-Ion de 16Ah. La version VAE file à 25 km/h et le Speed Bike atteint les 45 km/h. La commercialisation débutera en juillet prochain. Comptez 7 000 euros pour chevaucher ce vélo écolo rétro. La marque prévoit aussi plusieurs versions en série limitée.

Comparer les devis moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1 commentaire(s)

    1. Dufort

      Mon vélo pliant électrique 20 pM4 a 18 mois et 2100 kms ,je suis très content de cet achat ,j’ai 52 ans ,pas sportif et je constate de jour en jour les progrès ,l’autonomie varie de 55 à 70 kms malgré mes 90 kgs. On gravi aisément à 18 kms des cotes très pentues ou je rencontrais des difficultés à monter en VTT.Ce vélo me semble un très bon compromis qualité / prix.Le temps de charge de la batterie si complètement déchargée est correcte , environ 2 heures.

    Comparer les devis moto