MENU
Comparateur d'assurance moto
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance moto qui vous convient
Comparer
Partager sur

Avec une vitesse pouvant dépasser les 40km/h, la trottinette électrique est bien loin du rythme de sa cousine, la trottinette classique. En quelques années seulement, cette accélération en a fait un mode de transport très en vogue, notamment en ville où les applications de « free floating » telles que Lime ou Hive connaissent un grand succès. Mais ce mode de transport peut s’avérer dangereux, surtout en France où la réglementation des trottinettes électriques est encore floue. Avec une première collision mortelle en région parisienne en juin 2019 et une hausse de 23% des accidents de trottinettes électriques en 2018, la sécurité est donc une priorité.

Trottinettes électriques : bientôt une nouvelle loi

Bonne nouvelle : en septembre 2019, l’entrée en vigueur de la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) renforcera l’encadrement de la trottinette électrique. Désormais considérées comme des engins de déplacement personnel motorisés (EDPM), les trottinettes électriques seront soumises à la même obligation d’assurance de responsabilité civile que les véhicules motorisés tels que les motos ou les voitures. Elles ne pourront plus circuler sur les trottoirs, ce qui limitera le risque de collision avec les piétons. L’obligation d’homologuer son véhicule améliorera la visibilité du deux-roues qui devra être équipé de freins, de feux avant et arrière et d’un avertisseur sonore. Enfin, fini la course ! La vitesse des trottinettes électrique sera limitée à 25km/h.

Que faire pour se protéger des accidents en trottinette électrique ?

Conjuguer trottinette et sécurité, c’est possible ! Il suffit pour cela de suivre quelques précautions simples :

  • Choisissez une trottinette électrique homologuée. En plus d’être aux normes pour la rentrée, elle sera moins dangereuse pour vous comme pour les tiers.
  • Équipez-vous ! Le casque n’est pas obligatoire au-delà de 12 ans, mais chaudement recommandé. Préférez un casque de moto à un casque de vélo qui sera plus adapté à votre vitesse. En trottinette, pas de carrosserie ! Portez donc des vêtements épais qui vous protégeront en cas de chute (un blouson en cuir), des gants et des protections supplémentaires (coudières, genouillères, etc.) Le soir, n’oubliez pas votre gilet réfléchissant pour être visible des autres véhicules.
  • Évitez les distractions. Rappelons que, comme en vélo, les écouteurs sont interdits en trottinette électrique, tout comme la présence d’autres passagers.
  • Évitez les bagages lourds qui pourraient limiter vos mouvements ou vous gêner.
  • Interdiction de rouler sur les trottoirs. Préférez les pistes cyclables.
  • Redoublez de vigilance par mauvais temps. Comme le vélo, la trottinette peut glisser sur le pavé mouillé.
  • Respectez les autres ! Soyez prudents vis-à-vis des piétons, adaptez votre allure et gardez une distance de sécurité avec les autres véhicules.

Que faire en cas d’accident de trottinette électrique, et qui est responsable ?

Vous êtes adepte des applications de trottinettes électriques en libre-service ? Sachez que la plupart de ces loueurs en « free floating » incluent des clauses de « décharge de responsabilité et d’acceptation des risques » dans leurs contrats de location. En cas d’accident, vous n’êtes donc pas couvert ! Vérifiez bien les conditions d’utilisation, ou contactez directement le service client pour plus d’informations.

Vous êtes propriétaire d’une trottinette électrique ? Une assurance au tiers (responsabilité civile) sera obligatoire à partir de septembre. Si vous n’êtes pas assuré, les faits dont vous êtes responsable seront entièrement à votre charge. Si vous avez souscrit à un contrat multirisques habitation, il est possible que la garantie responsabilité civile incluse vous couvre. Cependant, ces contrats concernent seulement les accidents de la vie courante, alors qu’une trottinette électrique dépassant les 6km/h est considérée comme un véhicule terrestre à moteur et le Code des assurances spécifie très clairement que ces véhicules doivent être couverts par une assurance spécifique. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à demander plus d’informations à votre assureur.

Si vous percutez un piéton en trottinette électrique, vous devrez réaliser une déclaration de sinistre. Chaque préjudice sera ensuite évalué puis indemnisé par votre assurance. Attention : rappelez-vous, en trottinette électrique, vous êtes un véhicule terrestre à moteur, si le piéton surgit, vous serez quand même considéré comme responsable. Si vous percutez un autre véhicule en trottinette électrique, les règles classiques de responsabilité en matière d’accident de la route s’imposent : le fautif devra indemniser l’autre.

Le conseil d'Hervé !
Assurez votre trottinette électrique dès maintenant sur LesFurets.com, spécialiste de l’assurance deux-roues.

Comparer les devis moto
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto