MENU

Comment est calculée votre prime d’assurance deux-roues ?

Le montant votre prime est défini à partir de ses principaux critères :

  • la cylindrée du deux-roues : plus votre moto sera puissante, plus le coût de votre assurance sera élevé.
  • votre profil de conducteur : pour souscrire un nouveau contrat, il vous sera demandé votre relevé d’informations. Si vous êtes malussé, résilié, ou jeune conducteur, vous serez considéré comme un profil à risques et vous devrez payer une surprime.
  • l’endroit où vous vivez : si votre lieu de résidence fait l’objet de beaucoup de sinistres, votre prime en sera également impactée.
  • votre utilisation : si vous utilisez votre deux-roues quotidiennement, votre prime sera plus élevée que celle d’un conducteur occasionnel.

Plus que les autres critères, c’est surtout votre profil qui détermine le prix de votre assurance.

Pour faire des économies, il faut choisir une formule adaptée à ses besoins

La formule tous risques est de loin la plus chère. Elle n’est réellement pertinente que si votre deux-roues est neuf ou a une valeur élevée.

Pour un modèle d’occasion, préférez un tiers étendu, bien moins cher. Si la responsabilité civile reste une garantie obligatoire, le montant de la prime est aussi fonction des garanties optionnelles choisies.

Si certaines sont indispensables, comme la garantie individuelle pilote, qui vous indemnise en cas de dommages corporels, d’autres sont peut-être moins importantes pour vous, comme la garantie incendie par exemple…

C’est l’utilisation de votre deux-roues, mais aussi l’endroit où vous vivez et votre profil de conducteur qui détermine les options qui vous conviennent le plus. Il n’y a pas de vérité générale.

Comparez pour payer moins payer

Trouver l’assurance moto la moins chère nécessite de connaître les tarifs de la concurrence. Certains sont particulièrement courageux et vont de professionnel en professionnel pour obtenir le plus grand nombre de devis possible. Pour autant, cette méthode prend du temps et tout le monde n’a pas la possibilité d’opter pour cette solution.

D’autres ont fait le choix de s’adresser à un courtier en assurances. Ce professionnel offre un gain de temps non négociable puisque c’est lui qui se charge de toutes les démarches. Le concept est simple, il suffit de lui confier ses besoins, de lui donner des informations sur le conducteur de la moto, sur la moto et ses caractéristiques, le courtier vous oriente vers un assureur capable de répondre à vos attentes.

Si cette solution semble parfaitement idéale, n’oublions pas qu’elle est payante. De fait, un courtier va vous facturer son intervention. Pour gagner du temps et de l’argent, il ne reste plus qu’une seule solution : le comparateur en ligne. Cet outil simple et efficace est gratuit, vous avez tout à gagner en l’utilisant.

Jouer sur les modes de paiement

Il est conseillé de favoriser un paiement par prélèvement plutôt que par chèque, ce dernier mode de paiement générant des frais de gestion supplémentaire.

De plus, le paiement annuel revient moins cher qu’un paiement fractionné, et ce, pour un même risque.

Adopter un comportement d’anticipation

Adopter une bonne conduite vous permet progressivement de réduire votre prime d’assurance. Notamment, le système de bonus-malus permet de récompenser un motard pour sa bonne conduite, en réduisant sa cotisation.

De même, il semble préférable de privilégier un deux-roues à faible cylindrée, moins taxé en termes de risque. Non seulement, cela vous permet de maîtriser progressivement votre conduite, mais cela contribue également à augmenter le niveau de votre bonus, influant directement sur votre prime d’assurance.

D’autres astuces à ne pas négliger

D’autres mesures peuvent être prises, suivant l’utilisation de votre deux-roues, pour diminuer le montant de votre assurance.

  • L’assurance moto au kilomètre

Reposant sur un principe relativement simple, l’assurance au kilomètre consiste à ne payer que pour la distance parcourue au cours d’une année.

Cette distance est mesurée à l’aide d’un boîtier placé sur votre deux-roues. Toutefois, sachez que cette assurance se traduit par une certaine limite du kilométrage, ce qui induit de n’utiliser sa moto que ponctuellement.

Pour les mêmes garanties, vous payez ainsi une prime nettement inférieure.

  • L’assurance saisonnière

L’assurance saisonnière s’adresse aux motards qui n’utilisent leur véhicule qu’à certaines périodes de l’année. Certains, par exemple, n’utilisent jamais leur moto en hiver.

Ce système leur permet donc de suspendre uniquement les garanties roulantes à certaines périodes définies, mais tout en profitant éventuellement d’une garantie vol et incendie durant la période d’hibernation de votre deux-roues. Ce faisant, la prime d’assurance est significativement moins élevée.

Comparer les devis moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto