MENU
Comparateur d'assurance moto
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance moto qui vous convient
Comparer
Partager sur

Comment protéger sa moto contre le vol ?

En France, on estime qu’un deux-roues est volé toutes les 10 minutes. Bien que ce chiffre soit en constante diminution, il reste encore important. La plupart des vols (86 %) ont lieu en ville, et plus d’un vol sur deux se déroule la nuit. Les spécialistes du domaine affirment qu’il existe des réseaux dans le recel de deux-roues, si bien qu’environ 7 % des deux-roues volés ne sont jamais retrouvés.

Comme pour les voitures, chaque année, un classement est établi quant aux deux-roues les plus volés. En 2019, le modèle de moto le plus volé a été le Yamaha T-Max. La BMW R1200GS et le Yamaha 125 X-Max complètent ce triste podium.

Bien sûr, on ne peut jamais garantir la sécurité d’une moto face au vol, mais il peut être limité grâce aux bons réflexes des conducteurs. Mais alors, comment protéger sa moto contre le vol ?

Choisir le bon antivol

Il existe plusieurs types d’antivols. Si aucun n’est réellement infaillible, la plupart se complètent bien pour assurer une protection maximale contre les tentatives de vol. Dans tous les cas, l’antivol doit être homologué et répondre au minimum aux exigences de la garantie moto volée que vous aurez souscrite. L’antivol choisi doit respecter les normes françaises pour être solide. L’inscription « NF » vous guidera.

  • L’antivol en U est le seul qui résiste pendant plus de 10 minutes à un voleur. Il doit être adapté à votre deux-roues avec des branches suffisamment longues pour pouvoir arrimer le deux-roues à un point fixe comme un poteau, un banc ou encore un arbre. Certains modèles sont équipés d’un détecteur de mouvement qui déclenche une sirène. Ce dispositif n’est réellement efficace que si vous demeurez à proximité de votre machine, sa neutralisation étant assez aisée et rapide. En cas de vol, la majorité des assureurs deux-roues ne vous indemniseront pas s’ils s’aperçoivent que vous n’avez pas pris cette précaution au préalable.
  • Les chaînes antivol ont sensiblement évolué ces dernières années. Finie la chaîne qui se coupe d’un seul coup de cisaille, les matériaux actuels sont plus résistants. Comparée au câble dont les brins ne résistent pas aux mâchoires les plus coupantes, la chaîne est plus efficace.
  • Un antivol mobile ou de type bloque-disque ne résiste pas longtemps à un voleur. Imposé par certains assureurs, le bloque-disquea pour avantage d’être discret, mais ne constitue qu’un complément à un autre antivol de type U ou chaîne. En effet, la moto ou le scooter peut être aisément déplacé en plaçant une planche à roulettes sous la roue et « se casse » assez facilement.
  • De plus en plus de deux-roues sont équipés de systèmes antivol électroniques. Il peut s’agir d’une alarme, d’un dispositif antidémarrage, d’un système de géolocalisation et parfois des trois dispositifs cumulés. Ne perdez toutefois pas de vue que le plus souvent, le voleur ne tente pas de démarrer la moto ou le scooter, mais l’enlève pour ne le mettre en route que dans un lieu à l’abri des regards.

Pour résumer, le meilleur antivol moto est celui qui donnera le plus de fil à retordre au voleur. Un antivol résistant sera difficile à démonter. Comme dans tous les domaines, il existe une homologation pour les antivols. En choisissant un antivol moto homologué SRA ou NF FFMC, vous serez sûr de bénéficier d’un équipement de qualité. Ces antivols bénéficient d’une excellente qualité de fabrication. Ils sont en mesure de résister aux techniques classiques de vol, telles que le sciage, le perçage ou le crochetage. De plus, ils sont approuvés par les assurances.

Le meilleur antivol moto est également un équipement qui brille par sa portabilité. En effet, si votre antivol est léger et pratique, vous n’avez plus d’excuse pour ne pas le monter systématiquement lorsque vous laissez votre moto seule, et vous aurez ainsi une meilleure sécurité pour votre moto face au vol.

Où placer son antivol et comment le fixer ?

    • Mieux vaut attacher votre antivol sur la roue arrière.
    • En outre, veillez à ne jamais attacher les rayons ou laisser votre cadenas traîner par terre. Il est très facile de transporter votre moto ou de casser quelques rayons de la roue.
    • Il est peu recommandé d’attacher deux antivols ensemble. Mais il est conseillé d’utiliser 2 antivols séparément. Ainsi, en combinant un U et une chaîne antivol, vous avez toutes les chances de décourager un voleur potentiel.
    • Les alarmes sont assez efficaces, cependant, elles servent davantage en milieu urbain, lorsque vous laissez votre moto à la vue de tous, qu’en rase campagne ou dans une ruelle déserte.

Le motard, un complément incontournable de l’antivol

En matière de vol de deux-roues comme ailleurs, le risque zéro n’existe pas, et ce malgré l’efficacité accrue des systèmes antivol. Le pilote demeure un pilier de la protection de son deux-roues en prenant quelques précautions élémentaires :

  • Ne pas garer son deux-roues dans un endroit isolé
  • Ne pas le garer toujours au même endroit
  • Toujours l’attacher à un point fixe

Tels sont trois commandements basiques du conducteur de deux-roues.

Une quatrième précaution passe par la souscription d’une garantie vol réellement efficace, c’est-à-dire couvrant la valeur de la moto ou du scooter sans la présence d’une franchise trop élevée et d’exclusions réduisant sa portée.

Comparer les devis moto
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto