Comparateur d'assurance moto
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance moto qui vous convient
Assurance moto conducteur secondaire

En France, il est obligatoire d’assurer sa moto, quel que soit le profil du conducteur. Cependant, il est possible de souscrire une assurance moto conducteur secondaire, notamment si vous êtes un jeune conducteur ou si vous n’utilisez pas votre deux-roues tous les jours. Découvrez les avantages et les inconvénients de l’assurance moto conducteur secondaire.

Assurance moto second conducteur : puis-je assurer un conducteur secondaire sur mon assurance moto ?

Tout dépend de l’expérience et du profil du second conducteur, mais aussi des modalités de votre assurance auto. Certains assureurs préfèrent couvrir un conducteur unique sur un seul et même contrat, mais d’autres sont plus flexibles sur la question. Le mieux est donc de prendre des renseignements auprès de votre assureur afin d’en savoir plus.

Qui peut être ajouté en tant que second conducteur ?

En principe, tous les conducteurs possédant un permis de conduire en cours de validité peuvent devenir second conducteur. Cependant, certains assureurs imposent d’autres conditions particulières pour ajouter un conducteur sur le contrat d’assurance moto :

  • le prêt de la moto au conjoint exclusivement
  • des trajets limités (trajets de nuit interdits, par exemple)
  • l’age du conducteur (certains assureurs sont frileux à l’idée d’assurer un jeune conducteur)
  • le prêt à des conducteurs ayant un nombre défini d’années de permis A…

Attention, le second conducteur n’est pas à confondre avec le conducteur occasionnel, qui lui ne peut conduire le deux-roues que dans des rares cas. Souvent, la garantie « prêt du guidon » permet au conducteur occasionnel de conduire en toute quiétude. Le conducteur secondaire et occasionnel ne doivent pas conduire plus que le conducteur principal lui même. Dans tous les cas, renseignez-vous bien auprès de votre assureur avant de vous décider.

Quelles sont les démarches pour être assuré en second conducteur sur un scooter ou une moto ?

L’ajout d’un second conducteur sur votre contrat d’assurance moto, il suffit simplement d’en faire la demande à votre assureur en précisant :

  • l’identité du conducteur concerné
  • la date de validité de son permis
  • son expérience sur la route (historique etc.)
  • son âge

Sachez que malgré toutes ces données, votre assureur n’est pas obligé d’accepter, ou peut vous demander des contreparties comme par exemple de souscrire à la garantie prêt de guidon ou encore de vous ajouter une surprime s’il considère que le second conducteur représente un risque.

Prêt de guidon : quelles sont les assurances deux roues qui le proposent ?

L’assurance moto pour second conducteur n’existe pas en tant que tel, mais des options existent pour prêter sa moto, même ponctuellement. C’est le cas de la garantie prêt de guidon qui permet au conducteur principal de mettre à disposition son bolide à un conducteur occasionnel non-déclaré. Cette option existe avec un sans franchise, et peut parfois peser lourd dans votre contrat d’assurance deux-roues global.Réfléchissez bien avant d’y souscrire.

Quelles conséquences en cas de sinistres causés par le deuxième conducteur de la moto ?

Si le deuxième conducteur cause un sinistre responsable ou semi-responsable, c’est le conducteur principal titulaire du contrat d’assurance moto qui sera responsable des dommages. Son bonus-malus en sera impacté en fonction du degré d’implication du second conducteur dans l’accident.

Trouvez la meilleure assurance moto pour les conducteurs occasionnels avec lesfurets

Pour trouver une assurance moto conducteur secondaire, vous pouvez utiliser notre comparateur en ligne. Il vous suffit pour cela de nous préciser vos besoins, votre budget et vos attentes et nous nous chargeons de sélectionner pour vous des offres. Vous pourrez ainsi les comparer et souscrire celle qui vous plaît quand et où vous voulez.

Question fréquentes sur l’assurance moto deuxième conducteur

Pouvez-vous prêter votre moto à votre fils ?

Tout dépend de l’âge et de l’expérience de votre enfant. Si ce dernier est jeune conducteur, il n’est pas à exclure que votre assureur refuse de l’assuré pour tous les risques qu’ils représentent. Demandez conseil à votre assureur pour connaître ses modalités.