MENU

Les principaux risques à prendre en compte

En automne, les conditions climatiques sont plus mauvaises :

  • La multiplication des épisodes pluvieux réduit la visibilité, pouvant même provoquer des brouillards et autres brumes qui gêneront fortement la conduite sur route. De plus, l’humidité rend les chaussées plus glissantes et feront ressortir les traces de gras et de gasoil.
  • La chute progressive des températures va immanquablement déboucher sur les premières gelées, qui rendront également les rues et les routes très glissantes.

D’autres facteurs de risque sont également à prendre en compte :

  • Entre septembre et décembre, les jours se raccourcissent. La luminosité et la visibilité se réduisent alors plus vite qu’on ne le pense. Il est donc important de bien gérer temps et distance lors de ses trajets.
  • L’accumulation des feuilles mortes, notamment mouillées, peuvent recouvrir certaines voies et venir se coller sur les pneus, rendant la conduite plus instable et pouvant entraîner glissades et chutes.

Les précautions d’usage

Pour rouler en toute sécurité en automne, voici quelques conseils à suivre :

  • Roulez avec prudence, notamment lorsque la route est mouillée. Il s’agit alors de réduire sa vitesse et de respecter les distances de sécurité avec les autres véhicules.
  • Faites particulièrement attention aux trajets de fin de journée, au moment où le soleil d’automne, très agressif, rase l’horizon et peut vous aveugler temporairement.
  • Le froid automnal, plus humide, est beaucoup plus glaçant que celui d’hiver. Munissez-vous donc d’une panoplie chaude et étanche pour vous protéger du froid et de l’humidité qui peuvent fortement réduire vos réflexes. La panoplie automnale complète comprend notamment des gants, des chaussettes chaudes, un blouson, et une paire de botte bien hermétiques. 
  • N’hésitez pas à investir dans des équipements spécifiques annexes (poignées ou tablier chauffants, manchons à apposer sur le guidon…).

Vérifiez que vous disposez d’une bonne couverture

Les risques d’accident étant plus importants durant cette période, n’hésitez pas à opter pour la meilleure couverture possible. Une assurance tous risques est par exemple parfaitement indiquée.

Elle vous indemnisera des éventuelles réparations nécessaires pour votre moto en cas de glissade, et ceci même s’il n’existe aucun tiers responsable.

Si vous êtes assuré au tiers, n’hésitez pas à ajouter les garanties suivantes :

  • la garantie personnelle du conducteur : elle vous permet d’être indemnisé en cas de dommages corporels. Vos frais de santé seront pris en charge et, selon votre assureur, vous pourrez bénéficier d’une compensation de salaire en cas de diminution de celui-ci lié à votre arrêt maladie.
  • la garantie assistance zéro kilomètre : en automne, le risque de chute est accentué. Pour être dépanné et disposer d’un véhicule de prêt, la garantie assistance est indispensable. L’option « zéro kilomètre » vous permet d’être dépanné en bas de chez vous. Sans cette précision à votre contrat, les 50 premiers kilomètres autour de votre domicile ne seront pas pris en compte par la garantie.
  • la garantie dommages tous accidents : présente dans l’assurance moto tous risques, il est plus qu’intéressant de penser à cette garantie, qui vous couvre quel que soit le type de sinistre. Elle vous couvrira en cas d’accident avec un autre tiers, que vous soyez responsable ou pas, mais également dans le cas où le sinistre n’implique que vous. Il peut alors s’agir d’une perte de contrôle de votre véhicule.
Comparer les devis moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto