MENU
Comparateur d'assurance moto
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance moto qui vous convient
Comparer
Partager sur

Conduire un scooter sans permis : tout dépend de votre âge

C’est la date de naissance du conducteur qui détermine sa possibilité à conduire un scooter sans permis. De manière générale, l’âge minimum requis est 14 ans.

  • Si vous êtes né avant le 31 décembre 1987, vous pouvez conduire un scooter sans avoir besoin de passer un permis ou un brevet
  • Si vous êtes né après le 1er janvier 1988, il vous est demandé d’avoir obtenu votre BSR (brevet de sécurité routière)
  • Si vous avez eu 14 ans en 2013, vous devez être titulaire du permis AM

La différence entre le BSR et l’AM porte avant tout sur la procédure administrative. La formation théorique est toujours celle dispensée au collège à laquelle s’ajoute une formation de 7 heures. À l’issue de cette formation, l’école de conduite délivre une attestation qui est jointe au dossier de demande déposé en préfecture.

À qui s’adressent les scooters sans permis

Symbole de liberté, le scooter est devenu le véhicule préféré des jeunes et moins jeunes soucieux de la préservation de la planète (électriques, 4 temps) et de se déplacer en dehors des flots de voitures. Acheter un scooter sans permis pour des jeunes avec peu de moyens représente un investissement moindre par rapport à l’achat d’une voiture. C’est un bon palliatif en attendant d’avoir le droit de passer le permis voiture puis d’en posséder une.

La location d’un scooter sans permis, ou son achat, permettent aussi à ceux dont le permis a été suspendu ou annulé de se déplacer de manière autonome. Mais dans ce cas précis, il faut vérifier que votre assurance vous couvre et que les juges ne vous ont pas interdit la conduite de tous les engins motorisés.

La praticité du scooter réside aussi dans la largeur de gamme disponible avec ou sans permis : 2, 3 ou 4 roues, il s’adapte à tous les besoins. Il remplace la seconde voiture du ménage, offre une solution économique pour se rendre au travail, etc. Technicité, mécanique, fiabilité, consommation énergétique faible donnent au scooter toutes les assurances de rouler en sécurité en ville ou à la campagne. D’autant que la location de scooter sans permis est entrée dans les mœurs.

Conduire un scooter sans BSR est-ce possible ?

En vertu du décret n° 2002-675, tout conducteur de véhicule léger né à partir du 1er janvier 1988 doit posséder un Brevet de Sécurité Routière et l’AM (Apprenti Motard). Le brevet autorise le pilotage d’un engin qui roule à moins de 45 km/h et d’une cylindrée allant jusqu’à 50 cm3. Une fois le BSR en poche, il est valable 15 ans.

Le permis AM s’adresse aux personnes âgées de plus de 14 ans ayant l’intention de conduire une voiture sans permis. Ces mêmes personnes de plus de 14 ans titulaires du permis AM peuvent conduire un cyclomoteur de moins de 50 cm³. L’AM s’obtient en deux étapes : une première étape théorique, et une seconde étape qui consiste à valider le BSR en 7 heures. Cette journée est découpée en 3 phases : théorique, pratique et sensibilisation aux risques de la conduite sur route.

Quel scooter pouvez-vous conduire sans permis ?

Faut-il un permis pour conduire un scooter ? Sans permis, seuls les scooters dont la cylindrée est inférieure ou égale à 50 cm3 (pour les moteurs à combustion interne) ou dont la puissance maximale n’excède pas 4 kW pour les autres motorisations vous sont accessibles. Électrique ou thermique, la gamme des scooters s’étoffe d’année en année. Les scooters électriques disponibles sans permis ne doivent pas dépasser 50 km/heures, comme les scooters thermiques.

Les fabricants de scooters électriques établissent une équivalence Watts, cm3 pour guider les acheteurs. Lorsque vous irez acheter un scooter sans permis électrique ou souhaiterez louer votre scooter dans cette catégorie, vous pourrez essayer des équivalents au 125 cm3 par exemple, ou dotés de beaucoup plus de puissance. Mais ils se conduisent à minima avec un permis B.

La gamme des scooters se compose de machines puissantes, rapides, avec une grande capacité de rangement et un confort remarquable. 50cc, 125cc, 250cc, 400cc, etc., tous les formats existent pour des engins qui n’ont rien à voir avec le style « moto », plus énergique.

Scooter sans permis : l’assurance est-elle obligatoire ?

Oui ! Rouler sans assurance scooter est interdit. Vous risquez une amende minimum de 400€ et maximum de 3750€ si vous n’êtes pas assuré, même pour un scooter sans permis.

Le minimum légal requis en termes d’assurance est la garantie de responsabilité qui couvre l’assuré en cas de dommages matériels ou corporels causés à des tiers. Mais cette seule garantie est souvent insuffisante car elle ne couvre ni le conducteur, ni le scooter.

Le conseil d'Hervé !
Trouvez l’assurance scooter qui vous protègera au mieux, vous et votre véhicule, en comparant les offres des différents assureurs spécialistes de l’assurance deux-roues.
Comparer les devis moto
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto