MENU

Le débridage de moto ou de scooter : une manipulation à haut risque

Un scooter qui roule à plus de deux fois la vitesse maximale autorisée est une source réelle de danger pour le pilote, mais également pour les autres usagers. Conçu pour ne pas dépasser une vitesse maximale de 45 km/h, un cyclomoteur ne possède pas les performances d’un engin roulant à 70 km/h, en termes de freinage par exemple. En effet, le débridage augmente la distance de freinage. Lors d’une étude réalisée en 2007, il s’est avéré que la moitié des cyclomoteurs accidentés étaient débridés ou kités.

Débridage d’un 50CC : attention aux sanctions !

Conduire un cyclomoteur débridé est un acte dangereux pour vous et pour les autres. En outre, cette pratique est interdite et donc sanctionnée par la loi. Pour tenter de lutter contre le débridage et le « kitage » des cyclomoteurs, plusieurs sanctions existent :

  • La conduite d’un scooter ou d’une moto débridée est passible d’une amende de 135 euros, à laquelle peut s’ajouter une amende de 68 euros pour bruit excessif.
  • Votre deux-roues pourra vous être confisqué.
  • Vous serez dans l’obligation de remettre votre 50 cc aux normes dans les 48 heures suivant le contrôle.

Pour les professionnels qui installent les kits et modifient les cyclomoteurs, la sanction est plus lourde :

  • Jusqu’à 2 ans d’emprisonnement,
  • Une interdiction d’exercer de 5 ans,
  • Une amende de 30 000 euros.

L’assurance d’un cyclomoteur débridé

Du point de vue de l’assurance, votre cyclomoteur débridé ne correspond pas au véhicule assuré par votre contrat. Ce dernier repose alors sur une fausse déclaration, ce qui peut entraîner des sanctions pénales lourdes.

De plus, en cas d’accident, votre assureur découvrirait automatiquement le débridage de votre 50 cc, ce qui entraînerait la résiliation de plein droit de votre contrat. Toutes les garanties complémentaires souscrites (dommages collision, individuelle conducteur, casque, etc.) seraient annulées et vous ne seriez pas indemnisé, que vous soyez responsable ou non.

Le conseil d'Hervé !
La revente d’un scooter débridé ou kité fait peser sur le vendeur la menace d’une amende de 7 500 euros et une peine de prison de 6 mois. Enfin, si vous envisagez d’acheter un scooter, assurez-vous que celui-ci ne soit pas bridé en demandant au vendeur de le tester. Si celui-ci dépasse les 45 km/h, passez votre chemin !
Comparer les devis moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto