MENU
Comparateur d'assurance moto
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance moto qui vous convient
Je compare

Calme et précision, deux règles d’or du motard qui remplit son constat amiable

Première règle : conserver votre calme. Avant de vous jeter sur le constat pour vous débarrasser de cette corvée administrative, lisez chacune des demandes de renseignement pour mieux les assimiler. Ne perdez pas de vue que le constat va être lu par votre assureur. Votre style d’écriture doit par conséquent être compréhensible par tous et ne laisser planer aucune ambiguïté.

N’oubliez pas de noter les détails concernant la signalisation, l’heure de l’accident et le nom des témoins s’il y en a et s’ils sont disposés à apporter leur aide.

Le croquis du constat d’accident revêt une importance majeure en étant bien plus explicite que des cases formatées. Il faut donc que le motard dessine avec soin la scène de l’accident. En cas de contradiction entre le croquis figurant sur le constat amiable d’accident de moto et les croix, ce sont toutefois ces dernières qui priment. Le croquis vient en revanche appuyer les observations indiquées dans l’emplacement dédié.

Bien que simple, le constat amiable comporte des cases à ne pas cocher avant d’en mesurer les conséquences. Ne marquez les croix que lorsque le contexte de l’accident répond exactement à ce qui est précisé. Même si la situation est proche, mais pas rigoureusement exacte, abstenez-vous de cocher cette case.

Si vous ressentez la plus infime douleur, cochez la case « Blessé ». Des douleurs en apparence anodines peuvent se révéler plus graves qu’elles n’y paraissent même plusieurs jours après.

Soyez concis dans vos explications. La place est limitée dans la partie « observations », aussi est-il préférable de réfléchir avant de se lancer.

Attention au spécialiste du constat et aux erreurs

Plutôt que de vous demander après coup « mon constat est mal rempli, quels sont mes recours ? » : si vous êtes en désaccord avec votre opposant, ne signez pas le constat. En effet, penser qu’il sera toujours temps de « corriger le tir » après avoir signé est une erreur.

Ne vous contentez pas d’un numéro de portable comme seul moyen de contact. Une ligne fixe professionnelle que vous vérifiez évite le risque d’un responsable aux abonnés absents.

Des erreurs sur le constat amiable comme des cases à ne pas cocher peuvent faire basculer la responsabilité de l’un à l’autre des conducteurs. Pour déterminer qui est en faute, les assureurs appliquent différentes conventions (Irsa – Irca) permettant de normaliser la recherche de responsabilité.

Certains conducteurs sont de véritables spécialistes du constat amiable et savent avec précision quelles cases cocher ou pas, pour qu’un accident tourne en leur faveur.

Envoyez le constat amiable le plus rapidement possible à votre assureur. En cas de doute sur l’honnêteté du conducteur adverse, téléphonez à votre assurance ou à la plateforme d’assistance.

Le conseil d'Hervé !
En cas d’accident sans tiers identifié, vous avez 5 jours pour le déclarer à votre assureur. Vous remplirez donc seul le constat à l’amiable avant de l’envoyer par courrier. Vous y préciserez les renseignements concernant votre partie en joignant éventuellement les coordonnées des témoins, s’il y en a.
Comparer les devis moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto