MENU

Ponctualité, tenue et maîtrise : les trois incontournables de la partie pratique du permis

Après avoir passé avec succès l’examen du code théorique, il reste à affronter la partie plateau qui valide la maîtrise de la moto. Une fois cette étape réussie, vous serez convoqué pour l’épreuve en circulation qui dure 30 minutes. Pour mettre toutes les chances de votre côté, voici nos conseils :

  • se sentir prêt

Un des points essentiels pour la réussite de l’examen est de se sentir parfaitement prêt. Si vous avez le moindre doute sur votre préparation, il ne faut pas hésiter à repousser le moment d’un examen que vous aurez de toute manière peu de chances de réussir en n’ayant pas confiance en vous.

  • être ponctuel

Arriver à l’heure voire même un peu avant peut paraître une recommandation superflue, mais sont encore nombreux les candidats se présentant en retard. L’examinateur ayant un programme généralement chargé, ces quelques minutes peuvent avoir un impact particulièrement négatif.

  • avoir une tenue adaptée

Vous vous présentez en tant que postulant à piloter une moto, alors montrez-le d’emblée ! Sans trop en faire, votre tenue doit être parfaitement adaptée au pilotage d’un deux-roues motorisé. Évitez les gants trop épais qui risquent de limiter la sensibilité sur les commandes et méfiez-vous des jeans dont le rebord peut se coincer sur le sélecteur de vitesses ou les repose-pieds.

  • rester calme

Se montrer poli et courtois doit être la règle dès le commencement des épreuves et jusqu’à leur fin, ce même si une remarque de l’examinateur vous parait injustifiée ou si vous êtes recalé à l’épreuve. Cela concerne également vos réactions lors du plateau en circulation où vous êtes à la merci de la manœuvre douteuse d’un automobiliste. Vous montrerez ainsi votre maîtrise de la machine, mais également de vos nerfs.

Après le permis, apprenez à piloter

La réussite à l’examen ne signifie nullement que vous êtes capable d’affronter le trafic sans risque pour les autres et pour vous-même. Rien ne peut en effet remplacer l’expérience. Parce que plus complexe à conduire qu’une voiture, une moto demande une longue phase d’apprentissage et c’est elle qui va faire de vous un vrai pilote.

Viendra ensuite le moment de choisir votre assurance moto. En tant que jeune conducteur, attendez-vous à payer une surprime les trois premières années. Celle-ci diminuera à la fin de votre période probatoire. Pour ce qui est de la formule d’assurance, tiers ou tous risques, cela dépend de votre véhicule mais aussi de votre budget.

La responsabilité civile est la garantie minimum que vous êtes légalement tenu d’avoir, mais celle-ci ne vous couvre qu’en cas de dommages causés à des tiers. Pour être protégé en tant que conducteur, la garantie individuelle pilote est indispensable. La garantie contre le vol également, car les deux-roues sont beaucoup facilement volés que les autos.

Comparer les devis moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto