MENU
Comparateur d'assurance moto
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance moto qui vous convient
Comparer
Partager sur

Les équipements obligatoires à deux-roues

  • Le casque

Pour respecter la loi sur les vêtements de moto du 1er janvier 2018, tous les pilotes de deux ou trois-roues motorisés doivent porter des Équipements de Protection Individuelle (EPI) répondant aux normes européennes (normes CE).

Et le casque est incontestablement le premier de ces équipements rendus obligatoires par la loi sur les équipements de moto. Il doit être choisi en priorité pour son efficacité et sa parfaite adaptation à la tête du pilote. Rappelons que l’aspect esthétique n’est que facultatif.

Il est recommandé de choisir un casque répondant à la norme ECE 22-05. Deux types de modèles sont en vente sur le marché, le casque Intégral et le casque Jet. Le second ne protège ni le visage ni le menton contrairement au premier qui forme un cocon de protection de la tête, des cervicales et du visage.

En France, avec la nouvelle loi moto de 2018, la norme européenne devient la règle. Pour s’assurer de sa conformité, les fabricants apposent sur la jugulaire une étiquette blanche présentant le type d’homologation ECE (E + numéro indiquant le pays d’où provient l’homologation : France = 2). Les normes répondant aux lois en vigueur sont :

  • ECE 22-04 et ECE 22-05 suivies de la lettre P (Protective) pour les casques intégraux. Elle précise le niveau de protection offert sur la mentonnière.
  • ECE 22-05 PJ (Protective-Jet) pour les casques « modulables », mix entre le casque intégral et « jet ». Ils doivent présenter une étiquette mentionnant P/J pour être portés en position ouvert ou fermé sur la route. Un casque modulable de la norme P ne doit pas être porté sur route en position ouvert.
  • ECE 22-05 J (Jet) pour les casques « jet ».

Le pilote d’un deux-roues et son passager doivent porter un casque homologué et fermé par la jugulaire. Si vous ne respectez pas cette règle, vous risquez une amende de 135 euros et le retrait de trois points sur votre permis.

  • Les gants

Le décret n° 2016-1232 du Ministère de l’Intérieur du 19 septembre 2016 rend obligatoire le port de gants certifiés CE pour le pilote et son passager. Une protection adoptée depuis longtemps par les motards, mais un peu moins par les pilotes de scooter.

Aujourd’hui, pilotes ET passagers de moto ET de scooter doivent s’y conformer. L’absence de gants certifiés CE est passible d’une amende de 3e classe d’un montant de 68€ (minoré à 45€ en cas de paiement sous 3 jours) et d’1 point de moins sur le permis de conduire.

Comme pour le casque, vos gants doivent répondre à des critères précis : leur épaisseur doit vous assurer une protection efficace, tout en vous permettant de bien sentir les commandes.

  • Le gilet fluorescent

Le port d’un gilet fluorescent homologué est obligatoire pour les pilotes de deux-roues en cas d’arrêt d’urgence, tout comme pour les automobilistes.

Les gilets fluorescents des pilotes de moto doivent être homologués EN pour être conformes à la loi.

L’absence de gilet à bord de votre deux-roues est passible d’une amende de 11€. Si vous êtes à l’arrêt pour résoudre un problème, vous devez porter un gilet fluorescent au risque de devoir payer une amende de 135€.

Les EPI recommandés par la nouvelle loi sur les équipements moto de 2018

Le blouson et le pantalon font partie des équipements moto fortement recommandés. Si ces équipements de protection individuels ne sont pas encore obligatoires, les motards expérimentés les considèrent comme essentiels à leur sécurité. Les bottes, les blousons à airbags et pantalons, tous certifiés CE, s’ils ne sont pas encore obligatoires sur route, le sont pour passer le permis moto.

Longtemps limités au cuir, les vêtements dédiés à la moto sont aujourd’hui disponibles dans des matières variées et des lignes aussi protectrices qu’élégantes.

S’ils ne sont pas rendus obligatoires par la réglementation moto de 2018, les airbags moto sont considérés comme une protection essentielle du motard. Les airbags protègent très efficacement la colonne vertébrale et l’ensemble du corps.

Pour ce qui est des bottes, l’idéal est un modèle recouvrant les chevilles, mais suffisamment fin pour conserver une certaine souplesse.

Ces équipements de base peuvent être complétés par des accessoires protégeant le dos et les épaules. Car si l’équipement maximal n’est pas une obligation, piloter une moto bras nus, en short et chaussé de sandales relève de la pure inconscience.

Les équipements utiles à avoir dans son coffre

La place disponible sur une routière a beau être très largement supérieure à celui d’une sportive, elle est généralement insuffisante pour amener tout ce qui est quasiment indispensable. C’est le type de trajet effectué et les conditions climatiques qui doivent vous guider :

  • Le téléphone portable est facile à ranger et il rend de grands services en cas d’accident ou de panne.
  • Le constat amiable trouve sans peine une place que ce soit sur le pilote ou sur la moto.
  • Un U (antivol) est indispensable lors d’un stationnement en ville et peut conditionner une indemnisation par l’assurance en cas de vol.
  • Une bombe anti-crevaison évite de rester bêtement en panne au bord de la route.
  • Pour les longs trajets, pratiquement toutes les motos peuvent être équipées d’une sacoche fixée au réservoir. Ce rangement peut alors contenir des vêtements de pluie si le ciel est menaçant, ainsi qu’une trousse de premiers secours.
  • Si le motard et son passager prévoient un passage en altitude, des vêtements chauds seront d’une grande utilité aussi.

Réglementation moto : quid de la mise à jour 2018 ?

Carte grise et certificat d’immatriculation

Pour obtenir un certificat d’immatriculation (la carte grise), il est impératif de présenter son permis de conduire de la catégorie du véhicule à immatriculer et l’attestation d’assurance.

La vignette Crit’Air

Elle est obligatoire et contrôlée depuis le 1er juillet 2017. Tous les deux-roues ou trois-roues motorisés sont concernés. Les vignettes Crit’Air sont délivrées en tenant compte de la catégorie de votre véhicule :

  • Vignette verte pour les véhicules 100 % électriques et hydrogènes
  • Vignette violette (Euro 4) pour les véhicules à gaz et les hybrides rechargeables à partir du 1er janvier 2017 pour les motocycles et du 1er janvier 2018 pour cyclomoteurs
  • Vignette jaune (Euro 3) pour les motocycles datant du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2016 et les cyclomoteurs datant du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2017
  • Vignette orange (Euro 2) : tous les autres véhicules datant du 1er juillet 2004 au 31 décembre 2006
  • Vignette marron (pas de norme) : véhicules datant du 1er juin 2000 au 30 juin 2004

Les accessoires conformes de la moto

La taille conforme de la plaque d’immatriculation pour moto est, depuis le 1er juillet 2017 de 210×130 mm (21 cm de largeur et 13 cm de hauteur). Le support de plaque répond également à des normes précises qui définissent sa hauteur par rapport à la route, l’axe de la roue, l’inclinaison, la fixation inamovible de la plaque.

L’ensemble des accessoires de sécurité tels que feux de croisement, de brouillard, doivent répondre aux normes CE ou être homologués comme les clignotants avant et arrière, le pot d’échappement et les deux rétroviseurs droit et gauche.

Équipements moto et assurance

En cas d’accident responsable ou non, l’assureur va vérifier que les équipements obligatoires étaient portés. Le premier est bien évidemment le casque dont l’absence peut être la cause d’une réduction d’indemnisation, voire de son refus.

Il en de même si au moment de l’accident le passager ne portait pas le casque obligatoire. Ne pas oublier que le casque doit être correctement attaché, qu’il s’agisse de celui du pilote ou du passager.

Concernant l’absence de gants et celle du gilet, ces mesures étant récentes les assureurs vont devoir s’adapter à la nouvelle législation. Il y a fort à parier qu’une chute à moto sans gants entrainant des blessures aux mains ou un pilote arrêté au bord de la route et sans gilet heurté par un véhicule seront des situations sanctionnées par les assurances.

Comparer les devis moto
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto