MENU
Comparateur d'assurance moto
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance moto qui vous convient
Je compare

Un équipement simple et pratique pour piloter sous la pluie

Qu’il s’agisse de plusieurs jours de pluie consécutifs ou d’une « averse surprise », le motard est l’usager de la route qui se retrouve face aux plus grands dangers.

Pour le conducteur d’une moto ou d’un scooter, la première précaution passe par la visibilité. Les équipementiers proposent des films spéciaux à poser sur la visière du casque ou des visières complètes qui éliminent au fur et à mesure les gouttes d’eau.

Même protégées par le carénage de fourche, les mains doivent être préservées de la pluie. Des gants de pluies ont au moins deux avantages :

  • éviter aux doigts de glisser sur le levier de frein ou la poignée d’accélérateur
  • améliorer le confort du motard, piloter les mains mouillées n’ayant rien d’agréable

Tout en devant être imperméables, ces gants doivent être suffisamment fins pour ne pas altérer la sensibilité des mains.

Les protège-bottes ou les bottes de pluie sont un complément aussi indispensable que les gants, piloter un deux-roues les chaussures mouillées étant particulièrement inconfortable et dangereux.

Élément majeur de l’équipement de pluie, la combinaison peut être du type intégrale ou en deux éléments séparés : veste + pantalon. Ce choix est avant tout dicté par l’utilisation de la moto et le type de trajet effectué. En ville, la combinaison deux pièces se révèle souvent plus pratique alors que sur route ou autoroute, la déclinaison intégrale est considérée par beaucoup comme plus efficace.

Une autre point à surveiller porte sur l’étanchéité entre les divers équipements :

  • casque
  • combinaison
  • gants
  • bottes

Conduite sous la pluie, vitesse réduite et attention redoublée

Piloter une moto ou un scooter sous la pluie nécessite de l’adaptation :

  • En plus d’une vitesse sensiblement réduite, les distances de sécurité doivent être légèrement augmentées.
  • Sur route mouillée, la distance de freinage est multipliée par 2 en moyenne et la distance d’arrêt par 1,5. De plus, les autres usagers, également gênés par la pluie, peuvent avoir des réactions inhabituelles.
  • Dès que votre vision diminue, n’hésitez pas à vous arrêter pour nettoyer votre visière. En ville, la pluie se mêle à la pollution ambiante pour constituer un mélange qui se dépose sur la visière, créant une certaine opacité.
  • Avant de prendre la route, vérifier l’état de vos pneus. Bien qu’en restant dans la limite légale des 1 mm de profondeur, les dessins des pneus doivent permettre une évacuation rapide et efficace de l’eau.
  • Si votre visibilité est réduite, n’oubliez pas qu’elle l’est également pour les autres. En supplément de l’activation obligatoire des feux de croisement, porter un gilet ou des brassards fluorescents vous permettra d’être mieux vu par les automobilistes.
Comparer les devis moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto