MENU
Comparateur d'assurance moto
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance moto qui vous convient
Je compare

Bridage et débridage moto : qu’est-ce que c’est ?

Auparavant, la loi interdisait les motos de plus de 100 chevaux en France, obligeant les propriétaires ou les revendeurs à brider leur deux-roues, permettant de réduire leur puissance.

Mais depuis le 1er janvier 2016, le débridage d’une moto est officiellement autorisé. C’est-à-dire que vous pouvez redonner à votre bolide sa pleine puissance. Le full débridage d’une moto depuis 2016 concerne uniquement une certaine catégorie de véhicules, notamment les deux-roues équipés d’un système de freinage antiblocage de roues (ABS) comme le précise l’article R. 311-1 du Code de la route. Cette libération concerne toute moto antérieure à la norme Euro4, quelle que soit sa catégorie, vous permettant également d’envisager le débridage d’une moto 50 cc.

Obtenir un certificat de débridage moto

Le débridage d’un deux-roues doit impérativement être effectué par un professionnel. Pour passer légalement sa moto en Full Rétrofit, la première étape est de vous rendre chez votre concessionnaire officiel. Celui-ci s’occupe ensuite de la demande de certificat de débridage pour votre moto auprès de la marque.

À réception de ce document, il pourra procéder au changement afin de redonner à votre moto sa pleine puissance. Attention, si vous avez effectué des modifications sur votre véhicule, il se peut que la marque vous refuse le débridage.

Modifier sa carte grise : passer du MTT1 au MTT2

Le débridage des motos de plus de 100 ch va de pair avec des obligations administratives. Dans la mesure où votre deux-roues gagne en puissance, il change de catégorie. Aussi, vous devez modifier la carte grise de votre moto en passant de MTT1 vers MTT2. Pour rappel :

  • les motos MTT1 correspondent aux deux-roues avec une cylindrée de 125 à 600 cm³
  • la catégorie MTT2 désigne pour sa part les engins de plus de 600 cm³, dotés de 34 chevaux DIN, de plus de 25 kW et d’un rapport poids/puissance supérieur à 0,16

Cette démarche est plus complexe que le changement de la carte grise MTT2 vers MTT1 effectué lors d’un bridage de moto, mais reste obligatoire. Si vous êtes en infraction, vous risquez une amende de 750 euros, voire plus si vous êtes impliqué dans un accident.

Rétrofit : modifier la carte grise de sa moto et son contrat d’assurance

Le rétrofit vous oblige à modifier la carte grise de votre moto, mais pas seulement. Après un débridage moto à plus de 34 chevaux DIN ou 100 ch, il est également indispensable d’informer son assureur du changement apporté sur votre deux-roues. Le contrat d’assurance doit en effet prendre en compte cette hausse de puissance, ce qui induit généralement une augmentation de la prime annuelle. Ne pas signaler la modification revient à faire une fausse déclaration et expose le propriétaire à de lourdes conséquences. Du refus d’indemnisation des dommages subis en cas de sinistre à la résiliation du contrat, vous risquez gros.

Certaines compagnies d’assurance sont plus à l’aise que d’autres par rapport au débridage. Trouvez facilement celle qui répond au mieux à vos besoins grâce à notre simulateur en ligne. Vous aurez la certitude d’être couvert dans les meilleures conditions et au meilleur prix. Comme la comparaison, vous pouvez également souscrire votre assurance en ligne, une démarche qui ouvre droit à des réductions.

Le conseil d'Hervé !
Attention, en dehors des deux-roues débridables, soit ceux dotés d’un système ABS, le full rétrofit est formellement interdit par la loi. Conduire une moto illégalement débridée est passible de 1 500 euros d’amende. De même, vendre une moto débridée de façon illégale peut vous valoir une amende allant jusqu’à 7 500 euros assortie d’un emprisonnement de 6 mois.
Comparer les devis moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto