MENU

Réduire la surchauffe d’origine mécanique

La surchauffe du moteur d’un deux-roues peut avoir plusieurs origines. Certaines sont liées à des causes purement mécaniques alors que d’autres sont dues à une forte chaleur extérieure ou à une utilisation trop intensive.

  • Parmi les causes mécaniques, l’allumage demande une attention particulière qu’il s’agisse du calage ou du remplacement de la bougie d’origine par une autre dite « froide » offrant une meilleure résistance thermique. Ajouter un bouchon ou deux d’huile en supplément du niveau normal permet de mieux évacuer la température.
  •  Ajouter une écope de refroidissement forcé est efficace en permettant à l’air qui refroidit le bloc moteur de circuler plus vite. Le cache qui entoure le cylindre de votre scooter n’empêche pas à l’air de circuler, mais au contraire crée un puissant courant d’air.
  •  S’il s’agit d’un moteur à refroidissement liquide, vérifiez le déclenchement du calorstat. Cette pièce mécanique régule le passage du liquide en fonction de sa température. S’il s’ouvre trop tard ou pas complètement, le moteur chauffe anormalement.
  •  Nettoyer votre radiateur en le faisant souffler. Les poussières et insectes qui se déposent sur les ailettes réduisent d’autant la surface d’échange thermique.
  • La qualité du liquide de refroidissement joue également un rôle important en supplément de son niveau dans le réservoir. Le changer peut permettre une meilleure dissipation de la chaleur.
  •  Certains deux-roues à refroidissement liquide ne sont pas particulièrement à l’aise en environnement urbain. S’il s’agit de l’utilisation principale, il peut être nécessaire d’ajouter de petits radiateurs passifs placés à des endroits où l’air circule en quantité.

Modifier sa manière de conduire son deux-roues

Les fortes chaleurs d’été, une utilisation majoritaire en environnement, des trajets courts et répétés sont autant d’éléments contribuant à une élévation de la température du moteur.

  •  Un deux-roues à l’arrêt dont le moteur fonctionne chauffe d’autant plus lorsqu’il est normalement refroidi par air, ce dernier ne circulant pas entre les ailettes du bloc moteur.
  •  Le régime du moteur est une composante majeure de la montée en température du moteur. Le nombre de tours le plus élevé est atteint lors de l’utilisation des premiers rapports de la boite à vitesses. Inutile de pousser les vitesses, ce qui en supplément de consommer inutilement du carburant, fait sensiblement montrer la température.
  •  Lorsque l’arrêt est d’une durée supérieure à une quinzaine de secondes, il est préférable de couper le moteur. Cette coupure sera bénéfique à la mécanique, mais également au bien-être du conducteur du deux-roues.
  •  Une autre précaution qu’il est toujours utile de rappeler est de garer son deux-roues dans un endroit ombragé.
Comparer les devis moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto