MENU
Comparateur d'assurance moto
Indiquez vos besoins et trouvez l’assurance moto qui vous convient
Comparer
Partager sur

Que dit la loi sur le transport de passager à moto ?

Avant de transporter un passager sur votre moto ou votre scooter, vous devez vous assurer que vous en avez l’autorisation. Pour le savoir, il suffit de consulter votre carte grise et vérifier la case S1 sur le certificat d’immatriculation.

Pour transporter un passager, votre moto doit être équipée de deux repose-pieds, d’une selle biplace et de poignées de maintien pour le passager. Ce dernier doit toujours être positionné derrière le conducteur. Il est, par exemple, strictement interdit de transporter un passager sur le plancher de votre scooter.

Transporter un enfant de moins de 8 ans en moto n’est pas interdit mais fortement déconseillé. Le Code de la route autorise de transporter un enfant de moins de 5 ans à condition qu’il soit installé dans un siège spécifique.

Quelles précautions doit prendre le conducteur ?

Lorsque vous transportez un passager, vous devez adapter votre conduite en limitant votre vitesse et en évitant les accélérations brutales et les virages serrés.

Mais pensez aussi à :

  • ajuster la suspension arrière
  • régler la pression des pneus
  • aider votre passager à s’installer
  • vérifier son équipement (casque, gants et vêtements appropriés)
Trouvez l’assurance moto qui vous convient et faites des économies
Je compare

Recommandations pour le passager

Avant de prendre la route avec un passager, vous devez lui expliquer les règles de sécurité. S’il n’est pas habitué à se déplacer en deux-roues, il pourrait être surpris par certaines manœuvres. Voici les règles de prudence à rappeler :

  • Pour maintenir le centre de gravité, le passager doit s’asseoir au plus près du conducteur.
  • À l’arrêt, le passager doit garder ses pieds sur les repose-pieds. Il ne doit jamais les poser au sol.
  • Pour permettre un meilleur équilibre, le passager doit accompagner les mouvements du conducteur sur les courbes.

Équipements pour le passager

En cas de chute, que vous soyez conducteur ou passager, vous êtes exposé de la même façon. Ainsi, avant de monter sur une moto ou un scooter, vous devez porter les équipements obligatoires :

  • Un casque homologué adapté à la morphologie de sa tête. Son port est obligatoire. D’après les chiffres de la Sécurité routière, 54% des motards, y compris les passagers de deux-roues, sont victimes de lésions encéphaliques en cas d’accident.
  • Des vêtements adaptés. Porter des vêtements robustes permet une protection de 93% pour les conducteurs ou passagers de deux-roues d’après la Sécurité routière. Il est donc fortement recommandé de les porter été comme hiver.
  • Des gants résistants. Depuis le 20 novembre 2016, la législation impose le port de gants homologués pour le conducteur et le passager d’une moto ou d’un scooter.

Le port des gants est-il obligatoire en moto ?

Le port des gants en moto est obligatoire depuis le 20 novembre 2016. Au même titre que le casque ou la combinaison, il permet de vous protéger en cas de chute ou d’accident. Vos mains sont en effet particulièrement exposées, et peuvent subir de nombreux traumatismes. Par exemple, des brûlures, des lésions ou des fractures. Sans le port des gants en moto, la gravité de vos blessures peut entraîner des handicaps permanents.

L’obligation du port des gants de moto et de scooter est-elle réellement sécuritaire ?

Le port des gants de moto obligatoire fait suite à la recrudescence des accidents en l’absence de protection adéquate. Avant que la loi soit adoptée, il est estimé que près de 12 % des conducteurs de deux-roues ne portaient pas de gants. Avec l’équipement de protection individuel adéquat, les blessures dues à une chute ou à un accident pourraient être réduites de 87 à 95 %. C’est pourquoi l’encadrement légal rend également le port des gants de scooter obligatoire.

Que risque-t-on si l’on contrevient au port des gants obligatoire ?

Si vous contrevenez au port de gants obligatoire pour un scooter ou une moto, vous vous exposez à une amende forfaitaire de 68 €. Celle-ci peut être minorée à 45 € si vous la payez dans un délai maximal de 15 jours. Si vous êtes contrôlé en tant que pilote, un point sur votre permis de conduire peut vous être retiré. À noter que l’obligation des gants de moto ou de scooter s’adresse aussi bien au pilote qu’au passager.

L’assurance du passager

En cas d’accident, votre passager est couvert par votre responsabilité civile, garantie de base d’une assurance moto. Si l’accident est provoqué par un tiers (automobiliste, autre motard…), c’est la responsabilité civile de celui-ci qui fonctionnera.

Le conseil de François !
Si vous avez une moto ou un scooter, vous devez obligatoirement avoir souscrit une assurance moto au tiers a minima. Cette assurance couvre votre passager en cas d’accident. Mais le meilleur moyen de le protéger est d’adapter votre conduite, de lui rappeler les règles de sécurité, et de vous assurer qu’il est bien équipé pour prendre la route.
Comparer les devis moto
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto