MENU

Deux-roues : une trousse de secours avant tout pratique

Avant toutes choses, il faut penser pratique.
La moto a bien été chargée correctement afin d’éviter tout déséquilibrage.
Le numéro de votre assurance moto est noté dans votre répertoire, mais aussi sur un calepin pour davantage de sûreté.

Vous êtes prêt à partir. A un détail près. Pour de multiples raisons, la trousse de secours est souvent mise de côté. Pourtant, lors d’un long voyage, il n’est pas rare de se blesser, même superficiellement. Dans ce cas, un kit de premiers soins est toujours le bienvenu. La trousse est idéalement de petite taille, facile à glisser dans le top case et rapidement accessible, sans entraver vos manœuvres. Aussi, elle ne doit contenir que le strict nécessaire pour faire face aux éventuelles coupures et autres bobos.

Coupures, brûlures et piqûres d’insectes, que faire ?

  • Soigner les coupures

    Pour soigner les coupures, il est recommandé d’avoir des pansements et traitements adaptés. Les strips de suture et les pansements sont parfaits pour les petites coupures.
    L’idéal est d’en avoir de différentes tailles suivant la localisation de la plaie.
    Il est toujours utile d’y ajouter des compresses stériles, des bandes et du sparadrap. La paire de ciseaux est un plus pour couper les compresses à la bonne dimension.
    Il n’est pas utile d’emporter de grandes quantité de pansements. Il existe désormais des boîtes de petit format pouvant se glisser facilement dans une trousse.
    Enfin, un flacon de bétadine, de biseptine ou d’alcool permet de rapidement désinfecter la plaie et d’éviter tout risque de surinfection.

  • Prévenir les piqûres d’insectes et brûlures

    Pour lutter efficacement contre les piqûres d’insectes, les coups de soleil et autres brûlures, il est recommandé de ne pas conduire en short, tee-shirt ou débardeur.
    Même si la saison et le temps le permettent, il est vivement conseillé d’avoir les bras et les jambes couverts, ne serait-ce que pour éviter les brûlures liées au pot d’échappement.

    Aussi, mieux vaut prévenir que guérir et emporter un spray apaisant, une crème réparatrice telle que Biafine et un anti-moustique selon la région ou le pays.

  • Fièvre, anti-douleurs et autres conseils

    Lors de tout voyage, nul n’est à l’abri d’une poussée de fièvre, d’une migraine, de maux de ventre, etc.
    Pour que le trajet se passe sans encombre, une boîte de paracétamol et un tube d’aspirine peuvent rapidement soulager les douleurs les plus diverses. Par ailleurs, même en portant des lunettes adaptées, les yeux s’assèchent et deviennent sensibles.
    Pour cela, il n’y a rien de mieux que du collyre ou du sérum physiologique en pipettes individuelles.
    Enfin, n’oubliez pas de rajouter un gel hydroalcoolique ou des lingettes pour se désinfecter les mains avant tout contact avec une plaie.

    Et pour être parfaitement au point et pallier les situations d’urgence, une couverture isothermique est à glisser à côté du paquet de barres de céréales.

Comparer les devis moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto