MENU

Parcours lent moto : une étape obligatoire pour obtenir son permis

Il vous faut réussir plusieurs examens avant d’obtenir votre permis moto. L’épreuve du plateau, est de ceux-ci. Il s’agit d’un parcours lent à moto qui consiste à maîtriser son véhicule à allure réduite.

La distance du parcours lent moto en 2018 reste la même que les années précédentes, soit 130 mètres à finir en un maximum de temps, contrairement au parcours rapide moto qu’il faut boucler en une durée minimum.

Parcours lent moto : pensez à la méthode RATP

Vous cherchez des conseils pour réussir l’épreuve du plateau en moto ? Nous vous proposons la méthode RATP qui passe par l’application des 4 aspects fondamentaux de la conduite : le regard, l’allure, la trajectoire et la position. En voici les détails :

  • Le regard ne doit surtout pas se porter sur les cônes, mais à un mètre avant celui qui matérialise la porte suivante. D’une part, cela vous évitera de vous crisper à proximité du cône, et de l’autre cela vous permettra un meilleur emplacement pour franchir sans difficulté la porte suivante. Ce champ de vision relativement large vous évitera aussi les angles, souvent sources d’échec. Il favorisera par ailleurs un parcours tout en courbes.
  • Pour l’allure, point fondamental de l’épreuve, plus de 20 secondes permettent d’obtenir la note A, B pour un parcours réalisé entre 18 et 20 secondes et un C éliminatoire si vous avez terminé en moins de 18. Pour avoir la bonne allure, il vous faudra maîtriser parfaitement l’accélération, le freinage et l’embrayage. Vous devez faire patiner ce dernier. Le régime moteur doit osciller entre 2 000 et 4 000 tr/minutes. Ne perdez pas de vue que c’est le point de patinage qui doit faire avancer la moto, pas l’accélérateur.
  • La trajectoire doit être minutieusement évaluée. Visez une entrée de face et non de côté pour franchir la porte. Cela vous évitera de fermer l’angle pour le prochain passage. Retenez toujours qu’il s’agit d’une épreuve à vitesse réduite. L’idée est de boucler le parcours en un maximum de temps. En arrondissant l’itinéraire, vous passerez plus de temps sur le circuit.
  • Dernier point : la position. En faisant patiner l’embrayage, vous bénéficiez de la souplesse mécanique ainsi offerte. Votre position doit être dans la même ligne, c’est-à-dire souple. Pour cela, ne pilotez pas les bras tendus, mais au contraire complètement déverrouillés. Cela permet de mieux amener la moto où vous voulez et de mieux gérer votre équilibre, élément majeur de cette épreuve.

Le parcours lent moto, une épreuve qui vous prépare à la circulation

L’épreuve de l’allure réduite sur un circuit lent moto en 2018 vous prépare de façon concrète à la circulation, notamment urbaine. Dites-vous que maîtriser votre deux-roues à vitesse réduite n’est pas seulement utile lors du passage du permis moto. En effet, il vous faudra exécuter cette manœuvre dans de nombreuses situations au quotidien, d’où son intérêt.

Savoir calculer une trajectoire pour éviter un obstacle, conserver son équilibre sans mettre le pied à terre… Voilà entre autres à quoi l’épreuve du parcours lent à moto vous prépare. Aussi, pensez surtout à bien maîtriser ces techniques spécifiques. La maîtrise de cette conduite à allure réduite vous évitera bien des soucis en circulation, que vous conduisiez en milieu urbain, ou sur route.

Le conseil d'Hervé !
Attention, au même titre qu’une note C, toute chute sur cette épreuve à vitesse lente est éliminatoire. La concentration est donc de mise. 

Comparer les devis moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto