MENU

Une procédure simple qui peut devenir très compliquée

De la Honda 900 Bol d’or de 1979 à la Norton Commando de 1973, les motos anciennes peuvent offrir de puissantes sensations à un pilote expérimenté. Certains de ces modèles mythiques sont encore en parfait état alors que d’autres doivent être restaurés avant de pouvoir circuler. Dans les deux cas, l’achat d’une d’une ancienne moto nécessite ensuite le changement du certificat d’immatriculation (carte grise). Âgé de plus de 30 ans, le deux-roues peut dès lors entrer dans la catégorie des motos de collection.

Muni du certificat de vente et de l’ancienne carte grise, le nouveau propriétaire n’a en principe aucune difficulté à obtenir un certificat d’immatriculation portant la mention « Collection ». Attention toutefois aux deux-roues importés qui demandent un certificat de conformité et ceux n’ayant jamais été commercialisés en Europe qui imposent une réception à titre isolé auprès de la DREAL.

Les choses risquent de se compliquer si vous avez décidé de restaurer une BMW R-75 datant des années 40 et dont le dernier propriétaire était l’armée allemande. Il peut également s’agir d’une Motobécane ou autre Money-Goyon des années 50 oubliées dans une grange. Une fois parfaitement restaurée, ce qui va manquer pour immatriculer la moto est un document attestant que vous en êtes le propriétaire.
La première solution consiste à mener sa propre enquête afin de trouver la trace du propriétaire, ce qui dans bien des cas est loin d’être facile. La deuxième est de vous inscrire dans un club de collectionneurs, ce qui vous permettra d’utiliser votre moto lors des sorties organisées sur circuit ou tout autre lieu fermé à la circulation.

Assurer une moto de collection, une étape loin d’être toujours facile

Une fois obtenu le nouveau certificat d’immatriculation, l’étape suivante consiste à assurer la moto. Aucun problème ? Pas si sûr ! Pour calculer le montant de la prime, les assureurs utilisent des barèmes et il n’est pas certain que votre moto figure dans la liste. Ne soyez toutefois pas trop inquiet, de nombreuses compagnies disposent de grilles tarifaires dédiées aux motos de collection.

La couverture minimale d’une moto de collection est la même que pour tout véhicule terrestre à moteur, c’est-à-dire la garantie de responsabilité civile. Si vous désirez ajouter des options supplémentaires, vous devez généralement payer plus cher que pour une cylindrée équivalente, mais plus récente. Pour calculer la prime, l’assureur ne s’appuie pas sur la cote Argus de la moto, mais sur sa valeur de collection, ou celle que vous déclarez. En contrepartie de cette prime plus élevée, vous serez mieux indemnisé en cas de sinistre.

Moto de collection ou récente, la comparaison des offres reste une étape incontournable. Celle-ci est facilitée par LesFurets.com et son comparateur simple à utiliser. La simulation ne demande environ que 4 minutes, ce après quoi vous pouvez souscrire votre assurance en ligne et ainsi réaliser des économies sur le montant de la cotisation annuelle.

Comparer les devis moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis moto