Assurance voyage
Partez serein avec la meilleure assurance pour votre séjour
Demander un devis
Partager sur

Prix du baril de pétrole : +97,5 % en un an

Le coût de l’énergie ne cesse de croître. Sur vos factures de gaz et d’électricité, cela ne vous aura pas échappé. Même chose à la pompe. Le kérosène, combustible dérivé du pétrole servant de carburant aux moteurs à réaction des avions, ne fait évidemment pas exception.

Problème ? Le prix du baril se rapproche dangereusement de celui de 2014, année durant laquelle il avait dépassé les 86 $ (76 €). Il se situait le 18 novembre 2021 à près de 79 $, contre 40 $ un an plus tôt. Soit près de 100 % d’augmentation. Pour rappel, un baril de pétrole équivaut à 42 gallons américains ou 35 gallons impériaux, soit 159 litres.

Certes, c’est moins que durant la crise financière de 2008, où la barre symbolique des 146 $ avait été franchie. Reste que cette hausse se répercutera, tôt ou tard, sur le prix du billet.

Une échéance variable suivant les compagnies aériennes

Le prix d’un billet d’avion intègre le prix du kérosène, à hauteur de 20 % pour les compagnies classiques et de 35 % pour les compagnies low cost. Or, aucune compagnie aérienne ne pourra compenser la hausse du prix du carburant – ou du moins, pas totalement –, d’autant plus compte tenu des pertes engendrées par la crise sanitaire.

Chez les compagnies low cost, les prix sont par ailleurs amenés à grimper plus rapidement (très certainement au premier trimestre de cette année). Car, contrairement aux compagnies classiques, elles n’achètent pas leur carburant à l’avance et disposent donc de réserves moindres.

Augmentation du prix du billet : d’autres facteurs en cause

Si l’essence et le gazole sont largement taxés (60 % du prix à la pompe), le kérosène ne fait étonnamment l’objet d’aucune taxe. Pour le moment ! Car dès 2023, dans le cadre du plan européen pour le climat, la taxe kérosène devrait entrer en vigueur pour les vols au sein de l’Union européenne. Objectif ? Encourager les compagnies aériennes à privilégier les biocarburants.

Cela nous amène à un second point : le prix des biocarburants et des carburants de synthèse (dits aussi carburants synthétiques), bien plus élevé en comparaison du kérosène.

Troisième et dernier élément amené à augmenter le prix du billet d’avion : la neutralité carbone. Le secteur aérien s’est engagé à l’atteindre en 2050. Si l’horizon semble lointain, les compagnies s’y attellent dès à présent. Cela leur coûtera approximativement 1 500 milliards de dollars (quelque 1 300 milliards d’euros).

Le conseil de François !
Vous vous envolez pour des vacances en famille, ou encore pour un séjour linguistique ? Pensez à l’assurance voyage pour vous couvrir contre les aléas pouvant survenir avant ou pendant votre séjour (annulation de vol, perte ou vol de bagages, rapatriement…) ! Partenaire d’ACS, spécialisée dans l’assurance voyage et l’expatriation, lesfurets vous donnent accès aux meilleurs tarifs en la matière. Trouvez votre formule en quelques clics !
Demander un devis
Partager sur
Demander un devis