MENU

Les Français se tournent de plus en plus vers l’économie collaborative. Pour s’adapter à ces nouveaux services, les assureurs développent des contrats spécifiques. Ce marché s’annonce porteur pour le secteur, analyse France Inter ce lundi 13 août.

Contrats plus courts et plus souples

L’économie du partage réinvente la manière de consommer. C’est un marché multiforme, qui « trouble les frontières entre le monde professionnel autour de l’entreprise et le monde du particulier », explique Julien Maldonato du cabinet Deloitte. Seul un utilisateur sur deux d’économie partagée (57%) disposerait d’une assurance adaptée, d’après une récente étude menée par le cabinet dans six pays dont la France.

Un bien partagé subit une usure différente, qui nécessite un contrat plus souple et moins long. L’économie collaborative transforme les particuliers en « professionnels occasionnels », note Julien Maldonato. « On va vers une économie où peut-être demain, la durabilité, le rapport à la propriété évoluera beaucoup », précise l’expert. La startup Valoo propose déjà « d’assurer vos objets préférés pour 1 jour ou pour 1 mois » pendant un déplacement.

Les hauts et les bas d’un système

Les plateformes phare du secteur l’ont bien compris et s’associent avec les assureurs traditionnels. Dans le secteur automobile, ces nouveaux contrats se sont répandus comme une traînée de poudre. Quand vous utilisez BlaBlaCar, vous pouvez désormais bénéficier d’une assurance spéciale « covoitureurs » avec Axa. Les adeptes de Drivy, le service de location de voitures entre particuliers, sont automatiquement couverts par Allianz.

Les utilisateurs d’Airbnb sont en revanche moins chanceux. La plateforme américaine offre à ses hôtes une « garantie » avec Lloyd’s et Zurich Insurance. Ce contrat couvre les dommages jusqu’à 80 000 euros , mais « ne peut tenir lieu d’assurance pour les propriétaires ou locataires » d’après le site. Airbnb évalue lui-même le montant des dégâts, sans recours possible. Dans ces conditions, héberger un locataire indélicat peut vite tourner au cauchemar.

Comparer les devis assurance auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis assurance auto