Les attaques informatiques ne sont plus le petit secret honteux des entreprises. Les victimes n’hésitent plus à se tourner vers leurs assureurs, rapporte Les Echos. Le groupe d’assurance américain AIG aurait ainsi traité 170 déclarations de cyber-sinistres sur les 9 premiers mois de l’année 2016 en Europe, Moyen-Orient et Afrique. C’est presque 7 fois plus qu’en 2014.

Obligation d’informer les clients

Les grandes entreprises se tournent en masse vers les cyber-assurances proposées par AIG, Axa, Allianz Hiscox ou Zurich Insurance Group. Ce type de contrat ne couvre pas uniquement les frais liés à une cyberattaque. Les assureurs proposent également une assistance de gestion de crise sur les volets techniques, juridiques et communicationnels.

Les petites et moyennes entreprises (PME) n’ont toutefois pas encore adopté cette tendance. La plupart des entreprises qui recourent à une cyber-assurance sont soumises à l’obligation légale d’informer leurs clients en cas d’atteinte à la sécurité de leurs données sensibles. Le secteur bancaire et financier se trouve donc en première ligne.

20% de cyber-extorsions

La tendance devrait s’appesantir, puisque la réglementation européenne sur la protection des données personnelles renforcera à partir de 2018 l’obligation pour les entreprises d’informer leurs clients sur les fuites de données. Les pirates ne s’intéressent pas uniquement au contenu de celles-ci, mais aussi à la valeur pécuniaire que les entreprises leur accordent. C’est pourquoi l’assureur américain AIG estime que 20% des cyber-sinistres concernent des cyber-extorsions.

Dans 75% des cas de cyber-extorsion, un logiciel de rançon, ou ransomware, est impliqué. Les pirates utilisent en effet un programme qui rend inaccessibles les données de l’entreprise. Pour les récupérer, ces-dernières doivent payer. Le grand public est plus familier des cyber-attaques par déni de service, lorsqu’un robot malfaisant submerge le serveur de requêtes pour le faire surchauffer. Ce processus ne représente que 4% des cyber-attaques.

Comparer les devis auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les assurances auto