MENU
Comparateur d'assurance auto
Comparez gratuitement des centaines de devis d'assurance auto et économisez en moyenne 308€* par an
Comparer
Partager sur

Quel est le rôle de l’expert de l’assurance ?

Le rôle de l’expert mandaté par l’assureur après un sinistre est d’une part de constater les dégâts occasionnés par celui-ci et d’autre part d’en estimer le coût dans un rapport qu’il envoie l’assureur. Ce-dernier s’appuie sur les conclusions de l’expert pour déterminer si vous avez droit à une indemnisation et si oui, de quel montant.

Bien que choisi et rémunéré par l’assureur, l’expert d’assurance doit être impartial conformément à la déontologie de sa profession.

Cette neutralité reste toutefois relative du fait que l’expert est un professionnel qui vit de son activité, ce qui peut l’inciter à privilégier les intérêts de l’assureur avec pour objectif d’être régulièrement missionné.

Une contre-expertise demandée par l’assuré peut-elle être impartiale ?

Si vous ne pouvez pas refuser une expertise demandée par votre assureur après un sinistre, vous pouvez tout à fait en contester le contenu et les conclusions. Pour ce faire, vous avez la possibilité de faire faire une expertise contradictoire à vos frais par un expert en assurances indépendant. La contre-expertise coûte en moyenne 1 000 €, mais peut être plus élevé en fonction des compétences ou du matériel mis en œuvre. C’est par exemple le cas si votre litige est lié à une construction.

Le conseil d'Hervé !
Certains contrats d’assurance prévoient la prise en charge de l’expertise contradictoire par la garantie d’assistance juridique. 
Pour ce qui est de l’impartialité, l’expert de l’assuré n’est ni plus ni moins impartial que celui de l’assureur à la différence près qu’étant rémunéré par vous, il a plutôt intérêt à s’assurer de votre satisfaction. Il est bien sûr toujours préférable de choisir un expert travaillant dans un autre cabinet que celui de l’assureur.

Bien évidemment, vous ne pouvez pas solliciter une expertise contradictoire si vous avez accepté la proposition d’indemnisation de votre assureur.

L’expert judiciaire, mandaté par un juge

Si aucun accord amiable n’a été trouvé au terme de l’expertise contradictoire entre l’assureur et l’assuré, un 3e expert peut-être mandaté en vue de départager les deux premiers. L’assureur et l’assuré le choisissent d’un commun accord et se partagent les frais. S’ils sont toujours en désaccord suite aux conclusions du 3e expert, ils peuvent faire appel à la justice pour trancher le litige.

Le juge peut alors mandater un nouvel expert pour analyser les éléments du dossier en fonction des pièces produites par les deux parties et procéder à un complément d’expertise sur le lieu du sinistre.

Comme pour les experts d’assureur et d’assuré, l’expert judiciaire n’est pas choisi au hasard, mais en fonction de ses compétences dans le type de sinistre à expertiser.

Étant nommé par le juge et certifié expert judiciaire, son impartialité est cette fois aussi indiscutable que ses décisions sont irrévocables.

Ses honoraires, généralement compris entre 1 200 et 1 500 euros, sont pris en charge par la partie perdante ou par son assurance s’il en a souscrit une.

Comparer les devis assurance auto
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis assurance auto