MENU
Comparateur d'assurance auto
Comparez gratuitement des centaines de devis d'assurance auto et économisez en moyenne 308€* par an
Comparer
Partager sur

Crédit : l’assurance perte d’emploi comprise dans l’assurance emprunteur

Qu’est-ce que l’assurance perte d’emploi ?

L’assurance perte d’emploi est une garantie facultative à prendre lorsque vous souscrivez à une assurance emprunteur avant de faire un crédit. Elle permet de sécuriser votre emprunt auprès de votre banque car elle prend en charge les échéances de votre prêt en cas de période de chômage. Cette période de chômage doit être provoquée par une perte d’emploi involontaire, comme un licenciement. Démission, licenciement pour faute grave ou rupture conventionnelle ne vous indemniseront pas.

C’est donc une assurance qu’il ne faut pas négliger lors de la souscription de votre assurance emprunteur. En revanche, les coûts associés peuvent être importants donc il s’agit de bien se renseigner sur l’ensemble des offres avant de choisir. Bon à savoir : aucun établissement de crédit ne peut vous imposer cette assurance.

Qui peut souscrire une assurance perte d’emploi ?

L’accès à cette assurance est soumis à des conditions strictes. Vous pourrez y accéder si :

  • Vous êtes salarié en CDI tout en ayant une ancienneté en adéquation avec celle prévue par le contrat, généralement entre 6 mois et un an (hors période d’essai, préavis de licenciement ou de démission). Les CDD de plus de 3 mois peuvent être acceptés mais il faut avoir contracté un CDI avant son licenciement.
  • Vous êtes en dessous de la limite d’âge prévue par la compagnie d’assurance (la limite d’âge se situe généralement entre 55 et 65 ans).
  • Vous êtes inscrit au régime d’assurance chômage de l’UNEDIC.
  • Vous êtes inscrit à Pôle Emploi à la suite de votre perte d’emploi pour bénéficier de l’allocation d’Aide au Retour à l’Emploi.

Soyez vigilant, la prise en charge et le niveau de couverture garantis par cette assurance varient d’un contrat à un autre et d’une compagnie d’assurance à une autre.Un homme quitte son poste avec un carton dans les mains

Les points à vérifier

Les modalités de remboursement

Attention : tous les contrats ne prévoient pas la prise en charge totale de vos échéances. Certains ne proposent, en effet, que de rembourser entre 50 et 100% de vos mensualités. D’autres permettent un simple report des mensualités, ce qui allongerait la durée du crédit, et donc augmenterait son coût.

La durée du délai de carence

Le délai de carence est une période fixée dès la signature de votre contrat, qui prévoit que, même au chômage, pendant un certain nombre de mois, votre assurance ne vous accordera aucune indemnité.

Il est donc très important de connaître la durée de ce délai de carence car elle varie selon les compagnies d’assurances. Ce délai varie entre 6, 9 et même 12 mois.

La date de début d’indemnisation

Faites également attention car la date de votre perte d’emploi n’est pas la même pour tous les assureurs. Certains estiment que la date de votre perte d’emploi est celle à laquelle vous avez reçu votre lettre de licenciement, d’autres prennent pour date de référence celle à laquelle le versement de Pôle Emploi commence.

Il faut également prendre en compte la durée de la période de franchise, qui détermine le laps de temps entre la perte d’emploi et le début de l’indemnisation, qui peut durer de 3 à 6 mois.

La durée des indemnisations

Pour une même période d’inactivité, la durée des indemnisations est de 18 mois maximum. Sinon, la prise en charge des mensualités par l’assureur peut durer entre 36 et 48 mois, dans la limite maximale de la durée totale du crédit.

Le montant indemnisé

En termes de prix, les compagnies d’assurance calculent le montant de votre cotisation :

  • soit en fonction du montant de votre emprunt dans son ensemble
  • soit sur le montant de vos mensualités

Il faudra compter entre 0,3% et 0,7% du capital emprunté (pour la première solution) et entre 1 et 7 % du montant des échéances (pour la seconde option).Femme licenciée à son bureau

Perte d’emploi : qu’en est-il des autres assurances ?

Si vous perdez votre emploi, le poids des assurances peut être important sur votre budget. Vous disposez toutefois de certains recours pour les résilier, les adapter à votre nouvelle situation ou revoir les prix à la baisse.

Pour l’assurance auto

La résiliation est possible à condition que cette assurance vous couvre pour les trajets domicile-travail. Si tel est le cas, vous avez 3 mois à compter du licenciement ou du départ volontaire pour formuler votre demande sous forme de lettre recommandée avec accusé de réception. Si vous souhaitez conserver votre véhicule, vous pouvez par exemple lui demander d’opter pour un kilométrage limité, afin de faire baisser le montant de votre prime.

Pour l’assurance santé

Si vous aviez une mutuelle d’entreprise, trois solutions s’offrent à vous :

  1. Résilier le contrat dès votre départ pour rejoindre, par exemple, la mutuelle de votre conjoint.
  2. Profiter de la portabilité et maintenir vos garanties santé ainsi que celles de vos ayants droit, pendant 9 mois maximum après la perte d’emploi. Attention toutefois, la portabilité est assortie de plusieurs conditions : vous ne devez pas avoir été licencié pour faute lourde et la cessation de votre contrat doit ouvrir à une prise en charge par l’Assurance chômage.
  3. Demander la transformation de votre mutuelle d’entreprise en contrat individuel.

Si vous aviez une mutuelle à titre individuel :

  1. Vous pouvez choisir de la conserver au moins jusqu’à la date anniversaire pour ensuite opter pour une complémentaire santé moins onéreuse.
  2. Vous pouvez, selon vos ressources annuelles, bénéficier de certaines aides de l’État comme la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) ou l’ACS (l’aide au paiement d’une complémentaire santé), qui permet de réduire le coût de sa mutuelle.
Le conseil d'Hervé !
Lire attentivement les garanties de votre assurance chômage. La période de remboursement des mensualités peut varier d’une compagnie à l’autre et est généralement fixée à 18 mois maximum.
Comparer les devis assurance auto
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis assurance auto