MENU

Le rôle primordial du conseiller en assurance

Auprès de qui les Français prennent-ils conseil en ce qui concerne leurs assurances ? En majorité auprès d’un conseiller en assurance. Ils sont en effet 57% à déclarer ne pas être prêts à se passer de ce contact.

L’étude nous apprend également que les moins de 35 ans sont les plus enclins à prendre conseil auprès de leurs proches avant de souscrire un contrat d’assurance.

Et si les Français utilisent des outils numériques en permanence dans leur quotidien, et pour de plus en plus de choses, ils sont seulement 7% à utiliser des outils type chatbots pour s’informer auprès de leurs assureurs.

Des produits d’assurance pour couvrir de nouveaux modes de vie

Les Français sont 80% à trouver que leurs contrats d’assurances couvrent bien leurs besoins et usages en ce qui concerne leur résidence. En revanche, ils se sentent moins bien protégés en ce qui concerne les nouveaux usages et modes de vie.

Ils ne sont par exemple que la moitié à considérer que leurs produits d’assurance protègent correctement leur vie privée et leurs données numériques.

Et près d’un tiers des travailleurs indépendants considèrent que leurs contrats d’assurance ne correspondent pas à leurs besoins et usages.

L’intelligence artificielle et la protection des données personnelles

Les acteurs de l’assurance sont de plus en plus nombreux à avoir recours à l’intelligence artificielle et aux objets connectés. Ces nouvelles technologies récoltent des données sur les individus et leurs modes de vie. Et bien que très utiles, ces récoltes de données posent aussi des questions en matière de protection de la vie privée et des libertés individuelles.

D’après l’étude d’OpinionWay, les Français sont méfiants vis-à-vis des solutions d’assurance qui utilisent l’intelligence artificielle. Ils sont 66% à penser qu’elles représentent un danger pour les libertés individuelles. Et 74% estiment qu’elles soulèvent des problèmes de confidentialité et de vie privée.

Sans surprise, les moins de 35 ans sont les plus nombreux à penser que l’intelligence artificielle va surtout bénéficier aux assurés (meilleure compréhension des risques, offres et tarifs adaptés…). Ils sont en effet 43% à le dire, contre 29% des plus de 35 ans.

Les assureurs traditionnels ont toujours la préférence des Français

83% des personnes interrogées sont prêtes à souscrire un contrat auprès d’une compagnie d’assurances traditionnelle, et 72% auprès d’une mutuelle.

En revanche, moins d’un quart d’entre elles seraient d’accord pour souscrire un contrat auprès d’un des nouveaux acteurs du marché de l’assurance (startup, enseigne de distribution, acteur digital).

Les insurtech, qui sont pourtant en train de gagner des parts de marché, restent très méconnues des Français. Seuls 12% d’entre eux en ont déjà entendu parler, et 4% savent précisément ce que c’est. Elles ont un peu plus de notoriété auprès des jeunes (moins de 35 ans) et des catégories socioprofessionnelles aisées.

*Enquête réalisée les 17 et 18 janvier 2019 sur un échantillon de 1042 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Comparer les devis assurance auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis assurance auto