MENU

L’assurance-vie : une complémentaire assurance souple

Sans être un miracle, l’assurance-vie demeure un produit de qualité qui aide à préparer sa retraite. Même si son faible rendement est parfois critiqué, il ne faut pas perdre de vue que souvent les reproches concernent des placements sans risque et donc par nature peu rémunérateurs. Rien n’empêche l’épargnant de gagner plus en ciblant autre chose que les traditionnels fonds en euros, le panachage restant également possible.

L’atout majeur de l’assurance-vie est son incomparable souplesse. L’alimentation de l’assurance tout d’abord se fait comme l’épargnant le désire :

  • Opter pour des versements mensuels n’empêche nullement de ne rien verser durant plusieurs mois.
  • Vous avez une rentrée d’argent imprévue ? Aucun souci, vous pouvez placez la somme que vous voulez. Vous pouvez également ne pas alimenter votre assurance-vie épargne retraite durant plusieurs années, votre contrat ne perd rien de sa validité.

Cette souplesse concerne également les retraits.

Un coup dur ou l’envie de vous acheter le dernier smartphone ? Vous retirez ce que vous voulez lorsque vous le désirez, le retrait de la totalité clôturant toutefois votre assurance-vie avec une fiscalité assez élevée si votre contrat a moins de 8 ans.

Grâce à l’assurance-vie, votre assureur peut tout aussi bien vous consentir une avance à hauteur de 70 à 80 % maximum des sommes placées. L’intérêt perçu par le prêteur est de 1 à 2 % supérieur au rendement du fonds en euros de l’année précédente. Cette solution peut être intéressante pour un besoin d’argent ponctuel, les sommes placées continuant de générer des intérêts, ce qui diminue d’autant ceux de l’avance consentie. Cette avance se rembourse à votre rythme dans la limite de trois ans après son accord.

Résilier une assurance-vie est aussi facile que d’y souscrire

Contrairement au plan d’épargne retraite populaire (PERP) qui ne permet une sortie qu’au moment de la retraite et quasiment que sous forme de rente, l’assurance-vie vous donne le choix. Vous pouvez opter pour un capital comme une rente viagère ou temporaire, des rachats réguliers et même panacher ces diverses solutions.

En cas de décès, l’épargne de l’assurance-vie est versée sous forme de capital au(x) bénéficiaire(s) qui ont été désignés dans le contrat. Qu’il existe ou non un lien de parenté, chaque bénéficiaire a droit à un abattement de 152 500 euros, ce qui signifie qu’aucun impôt n’est perçu à hauteur de cette somme. Si l’assurance-vie ne procure pas d’avantages lors de la souscription du contrat, la rente versée à la retraite n’est imposée que sur une partie qui varie suivant l’âge. Cette portion d’assurance-vie imposable va de 70 % avant 50 ans et tombe à 30 % après 70 ans avec des seuils intermédiaires.

Comme on peut le constater, l’assurance-vie présente de très nombreux avantages et des inconvénients très limités.

Le conseil d'Hervé !
Pour être véritablement attractive, l’assurance-vie impose toutefois une discipline personnelle en matière de versements, ce qui est parfois difficile du fait justement de sa grande souplesse d’alimentation.
Comparer les devis assurance auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis assurance auto