MENU
Comparateur d'assurance auto
Comparez gratuitement des centaines de devis d'assurance auto et économisez en moyenne 308€* par an
Comparer
Partager sur

Vous envisagez de résilier votre contrat d’assurance-vie ? Voyons les solutions avant de prendre une décision

Séparation, perte d’emploi, maladie ou accident sont des évènements pouvant être à l’origine d’une perte de revenus ou de dépenses supplémentaires. Pour faire face à cette situation, il peut être tentant de clôturer son contrat d’assurance-vie afin de récupérer l’épargne accumulée.

Si vous pouvez demander à votre assureur la clôture de votre contrat d’assurance-vie à tout moment, il faut savoir que cette opération n’est pas sans conséquence.

Des pénalités prévues dans le contrat sont d’abord appliquées par l’assureur. Ensuite, lorsque l’assurance-vie a été souscrite depuis moins de 4 ans, la plus-value générée est imposable à hauteur de 35 %. Elle est soumise au prélèvement libératoire de 15 % lorsque le contrat a été souscrit entre 4 et 8 ans et 7,5 % après 8 ans.

Si la situation difficile n’est que passagère, il peut être plus intéressant de choisir une des alternatives généralement envisageables par le contrat :

  • L’avance : son montant maximal est d’environ 70 % de l’épargne disponible. Cette possibilité n’est pas systématique : elle dépend des clauses du contrat ou du bon vouloir de l’assureur, sa décision étant en principe liée au nombre d’années de souscription du contrat. Si cette avance s’accompagne de la perception d’un intérêt, le contrat continue de fonctionner.
  • Le rachat partiel : la partie restante demeurant sur le contrat. Dans ce cas, les plus-values sont taxées sous les mêmes règles que pour un rachat total ou une résiliation, mais au prorata de la partie rachetée.

La deuxième solution est la plus simple car votre contrat reste en vigueur et vous ne perdez pas vos avantages fiscaux liés à l’assurance-vie. En effet, il est déconseillé de clôturer son assurance-vie avant son terme de 8 ans pour une question fiscale car vous serez taxé de manière importante.

Une fois le délai de 8 ans dépassé, vous pouvez envisager, si besoin, de résilier votre assurance-vie en bénéficiant d’une fiscalité moindre.

La garantie des accidents de la vie privée peut vous aider

Si l’intention de résilier votre assurance-vie est liée à un état d’invalidité dû par exemple à un accident domestique ou sportif, la garantie des accidents de la vie (GAV) peut vous apporter un complément de revenus sous la forme d’une rente ou d’un capital. Cette assurance peut également couvrir l’ensemble de votre famille. Les fonds versés vous éviteront de puiser dans votre épargne.

Le coût et le contenu de cette garantie des accidents de la vie varient sensiblement d’un assureur à un autre. Selon les contrats vous pouvez être indemnisé à partir de 1 %, 5 %, ou 30 % d’invalidité.

Le conseil d'Hervé !
Si vous avez souscrit un contrat accidents de la vie, vérifiez à partir de quel pourcentage d’invalidité vous pourrez être indemnisé.
Comparer les devis assurance auto
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis assurance auto