MENU

Qu’est-ce qu’un intermédiaire d’assurance ?

Registre unique des intermédiaires en Assurance Banque et Finance (ORIAS).

Quelles sont les quatre catégories distinctes d’intermédiaires d’assurance ?

Le métier d’intermédiaire d’assurance se décline en quatre catégories distinctes :

  • L’agent général a longtemps été l’unique assureur en province. Ce professionnel indépendant représente une ou plusieurs compagnies d’assurance, cette diversité étant souvent associée à différents secteurs de risques.
    L’agent général fait le lien entre l’assureur et l’assuré. Il joue le rôle de conseiller pour la mise au point des contrats complexes, et celui d’assistant en cas de sinistre.
  • Le courtier en assurance connait une forte expansion ces dernières années. Son statut juridique est celui de commerçant. Son rôle est de conseiller au mieux ses clients en matière d’assurance et de négocier le contrat à leur place.
    N’étant pas associé à une compagnie d’assurance unique, il peut à ce titre choisir celle qui lui semble convenir le mieux aux besoins de l’assuré.
    Il est aujourd’hui fréquent que les courtiers en assurance développent des formules exclusives en partenariat avec des assureurs.
  • Le mandataire d’assurance est, comme son nom l’indique, une personne physique ou morale mandatée par une ou plusieurs compagnies d’assurance pour la représenter et se charger de la distribution de ses produits.
  • Enfin, le mandataire d’intermédiaire d’assurance est mandaté par un autre intermédiaire. Celui-ci peut être un agent général, un courtier ou un mandataire d’assurance.

Quelles sont les obligations de l’intermédiaire d’assurance ?

Pour devenir intermédiaire d’assurance, il faut faire preuve d’honorabilité professionnelle, d’une bonne capacité de gestion, avoir le sens des responsabilités et des relations humaines, en plus de posséder les compétences requises pour ce métier.

Lors de la souscription du contrat et lors des échanges préalables et postérieurs, l’intermédiaire d’assurance doit être aisément identifiable par l’assuré. Pour cela, les documents doivent comporter la dénomination sociale, le numéro d’inscription à l’ORIAS ainsi que les moyens de vérifier l’authenticité des renseignements fournis.

Les intermédiaires d’assurance sont de plus tenus de délivrer un conseil personnalisé à chacun de leurs clients. Ils doivent également préciser clairement les liens qu’ils entretiennent avec la compagnie d’assurance qui émet le contrat, et ce avant la signature de ce dernier.

Le conseil d'Hervé !
En cas de litige avec un intermédiaire d’assurance, il est recommandé à l’assuré de contacter la compagnie d’assurance à l’origine du contrat.

Comparer les devis assurance auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis assurance auto