MENU

Si vous deviez prendre le train

En cas de grève de train, les règles de la SCNF sont très claires. Vous avez deux choix : être remboursé ou prendre un autre train.

  • l’échange : si votre train a été annulé, vous pouvez choisir un autre train sans frais de modification. Vous ne pouvez cependant que choisir un train pour le même jour ou le lendemain, dans la limite des trajets disponibles. Si vous pouviez partir 2h après mais que vous avez choisi de décaler votre départ de deux jours, les frais et suppléments éventuels resteront à votre charge.
  • le remboursement : vous pouvez choisir d’annuler complètement votre départ et être remboursé de votre billet sans aucun frais. Vous avez 60 jours pour ce faire.

Si vous deviez prendre l’avion

Si vous deviez prendre l’avion, la première question à vous poser est : « Qui est en grève ? »

En effet, si c’est le personnel de la compagnie aérienne qui refuse de travailler, vos garanties seront plus étendues que si ce sont les contrôleurs aériens, qui ne dépendent pas de la compagnie.

Légalement, si la grève ne dépend pas de la compagnie aérienne, qui la subit donc aussi, elle ne vous doit rien. Cependant, la plupart des compagnies prennent en charge leurs passagers. Mais il s’agit là d’un geste commercial.

Ce à quoi vous pouvez prétendre :

  • si le vol est annulé ou a au moins 5 heures de retard, vous pourrez être placé sur un vol ultérieur. Vous avez aussi le choix d’annuler votre trajet et de vous le faire rembourser à hauteur du prix d’achat. La compagnie a sept jours pour effectuer le remboursement.
  • si vous étiez en transit, la compagnie prendra en charge les trajets que vous n’aurez pas pu effectuer. Vous pouvez aussi demander un vol retour si vous le souhaitez.

Si la grève ne dépend pas de la compagnie, vous ne pourrez pas réclamer l’indemnisation d’autres préjudices comme la location d’un chambre d’hôtel, le repas…

Si c’est le personnel de la compagnie aérienne qui est à l’origine de la grève, vous pourrez prétendre à l’indemnisation de ces services.

L’assurance annulation

Pour rappel, l’assurance annulation ne vous couvre pas si vous subissez l’annulation mais seulement si vous en êtes à l’origine. En d’autres termes, vous n’êtes indemnisé que si vous décidez de ne plus partir.

Les raisons de cette annulation doivent être imprévues et indépendantes de votre volonté : licenciement, décès d’un proche, hospitalisation…

En outre, vous devez prouver que vous ne pourrez pas partir pour être indemnisé.

Comparer les devis assurance auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis assurance auto