MENU

Diminution des frais bancaires : ces banques qui tardent à s’aligner

Diminution des frais bancaires : ces banques qui tardent à s’aligner
Dès 2019, sous la pression du gouvernement, les banques s’étaient engagées à limiter les frais bancaires appliqués à leur clientèle fragile financièrement. Si la plupart d’entre elles ont tenu leur engagement, il subsiste de mauvais élèves selon l’Observatoire de l’inclusion bancaire.

Progression des cryptomonnaies : les banques centrales doivent s’adapter

Progression des cryptomonnaies : les banques centrales doivent s’adapter
Alors que les monnaies numériques gagnent du terrain à travers le monde, le cash, lui, recule à grands pas. Les banques centrales, qui sont les premières lésées par ce bouleversement, n’ont d’autre choix que de suivre le mouvement.

Les banques françaises mal protégées contre la cybercriminalité

Les banques françaises mal protégées contre la cybercriminalité
La cybersécurité des établissements bancaires ne serait pas la même partout. Il existerait de fortes disparités entre les pays, et les banques françaises seraient loin d’être les meilleures d’Europe en la matière. C’est ce qui ressort d’une étude publiée par D-Rating, une agence de notation des performances digitales des entreprises.

Plafonnement des frais bancaires : des nouvelles mesures pour les incidents de paiement

Plafonnement des frais bancaires : des nouvelles mesures pour les incidents de paiement
La crise épidémique liée au Coronavirus a pu avoir un impact sur les populations les plus fragiles et leurs économies. Pour aider la clientèle la plus en difficulté, le gouvernement s’est engagé le 04 juin, à renforcer l’encadrement des frais d’incidents bancaires, en permettant d’accéder « plus vite » et « plus longtemps » au plafonnement de ces frais.

Assurance-vie : diminution des versements, au profit du livret A et du LDDS

Assurance-vie : diminution des versements, au profit du livret A et du LDDS
Avec une collecte nette de plus de 5 milliards d’euros sur le seul mois de mai concernant les livrets A et les LDDS, la crise sanitaire n’a pas freiné les Français dans leur projet d’épargne, loin de là ! Cette collecte d’argent s’est toutefois faite au détriment de l’assurance-vie.

Épargne : la finance solidaire de plus en plus plébiscitée par les Français

Épargne : la finance solidaire de plus en plus plébiscitée par les Français
L’économie solidaire a le vent en poupe auprès des Français. Les résultats 2019 le prouvent bien avec une progression de 24% par rapport à 2018 et 810 000 nouvelles souscriptions de placements solidaires enregistrées dans l’année selon les chiffres avancés par l’Observatoire La Croix/Finansol. On vous explique tout ça dans le détail.

Le découvert bancaire moyen des Français grimpe à 375 euros

Le découvert bancaire moyen des Français grimpe à 375 euros
L’épidémie de Covid-19 a eu un impact dans de nombreux secteurs de l’économie, y compris sur l’épargne des français les plus fragiles. En effet, un sondage récent mené par Cofidis-CSA dévoile que près de 40% de la population est touchée par un découvert bancaire important tous les mois, de l’ordre de 341 euros en moyenne pour l’année 2019. Une situation que le confinement n’a fait qu’aggraver, avec un découvert passé à 375 euros à la fin du printemps 2020.

Crise sanitaire : attention aux frais d’inactivité de votre banque

Crise sanitaire : attention aux frais d’inactivité de votre banque
La période de confinement liée à l’épidémie de Covid-19 a entrainé une modification substantielle des comportements. En premier lieu, on observe chez les consommateurs un phénomène sécuritaire ou de précaution lié à l’épargne. De manière habituelle, cette « inactivité » bancaire entraine des frais notamment du côté des banques en ligne. Sauf que le phénomène vécu actuellement est tout à fait exceptionnel, et suppose de la part de ces organismes une meilleure prise en compte des situations individuelles.

Confinement : les Français en profitent pour épargner

Confinement : les Français en profitent pour épargner
Avec la période de confinement que connaissent tous les contribuables français et les restrictions imposées par le Covid-19, ceux-ci ont tendance à épargner plutôt que dépenser. On constate ainsi un taux d’épargne dépassant allègrement la barre des 25%. Une situation que déplore le gouvernement par la voix du Ministre de l’Economie Bruno Lemaire, qui plaide pour un retour à l’investissement.

Paiement sans contact : avec le confinement, le plafond passe à 50€

Paiement sans contact : avec le confinement, le plafond passe à 50€
Le plafond du paiement sans contact sera rehaussé à 50€ le 11 mai prochain. Cette solution, à l’étude depuis le début de l’épidémie de Coronavirus (Covid-19) pour lutter contre la propagation au moment de payer en caisse, vient d’être confirmée par la Fédération bancaire française (FBF).