MENU

L’Union européenne souhaite renforcer la sécurité des transactions en ligne et pointe du doigt le système majoritairement utilisé par les banques aujourd’hui : l’envoi d’un SMS avec un code à usage unique. Ce procédé baptisé SMS-OTP (one time password) pourrait ainsi disparaître dans les prochains mois, rapporte Les Echos.

Banques et commerçants demandent du temps

Bruxelles estime que la validation par SMS est loin d’offrir toutes les garanties de sécurité. Son fonctionnement est simple. L’internaute reçoit sur son téléphone portable un SMS dans lequel figure un code pour authentifier et finaliser le paiement en ligne. Une procédure loin d’être infaillible, notamment car une personne malintentionnée peut avoir volé les coordonnées bancaires et le téléphone de sa victime.

Selon la Banque de France, le système SMS-OTP permet aujourd’hui de valider près de 40% des achats sur Internet. Mais les habitudes vont devoir changer car la Commission européenne demande aux banques de réfléchir à une alternative avant septembre 2019. Un délai jugé trop court par les banques et les commerçants.

La validation biométrique comme alternative

« Il n’est pas pensable d’imaginer qu’en un an, on va à la fois généraliser de nouvelles méthodes d’authentification forte et former tous les consommateurs à les utiliser en lieu et place du mot de passe à usage unique par SMS », explique Loÿs Moulin, directeur du développement dans le Groupement Cartes Bancaires CB, dans Les Echos.

Plusieurs fédérations européennes de commerçants souhaitent que la Commission européenne attende trois ans avant d’exiger un nouveau système de paiement. Les banques planchent déjà sur de nouvelles solutions pour remplacer le système par SMS.

Elles misent beaucoup sur la validation biométrique. Pour valider un achat, il suffirait de scanner son empreinte digitale. La solution va faire son apparition sur les cartes bancaires à partir de 2019. Ce sera le cas pour la Société Générale. Dans les commerces, cette technologie permettra de supprimer la limite des 30 euros fixée actuellement pour les paiements sans contact.

Comparer les offres des banques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres des banques