MENU

Les banques en ligne coûtent moins cher qu’une banque traditionnelle. Le magazine 60 Millions de consommateurs a publié jeudi dernier un comparatif des tarifs bancaires entre 130 établissements financiers. L’occasion pour le consommateur de comparer, et peut-être de changer de banque.

+2,1% de frais bancaires en 1 an

Dans ce palmarès, Boursorama se classe première. La filiale de Société Générale devance ING Direct et BforBank, du groupe Crédit agricole. Dans le Top 10 des établissements les moins chers, seul l’assureur La Macif et la Banque Postale représentent les banques traditionnelles. Les banques en ligne s’imposent en raison de frais courants quasiment nuls. Comptez une dizaine d’euros par an. Ces établissements ne réalisent aucun bénéfice, pointe France Info.

Certaines banques en ligne perdent même de l’argent pour continuer d’attirer de nouveaux clients. « Notre classement prend en compte le coût annuel des frais courants et le coût annuel des incidents bancaires. Il montre qu’il existe de fortes disparités entre les types d’établissements et que passer à la concurrence vaut la peine ! » assure 60 Millions de consommateurs. La hausse des tarifs bancaires reste modérée, « +0,5 % entre février 2017 et février 2018 ; +2,1 % sur deux ans ».

Différences en cas d’incident bancaire

Ce chiffre couvre de grandes disparités. Chez les banques traditionnelles, les tarifs ont augmenté de +6,6% sur un an. Les banques régionales connaissent une hausse de +2,2%. Les banques en ligne au contraire ont opté pour la stratégie inverse. Leurs tarifs ont chuté de -3% sur la même période. D’après 60 millions de consommateurs, la différence peut toutefois se creuser d’une banque à l’autre en cas d’accident bancaire.

L’association a étudié un seul profil de client en difficulté, avec des accidents bancaires fréquents et un découvert non autorisé pendant près d’1 mois sur une année. Dans ces conditions, les trois premières banques du classement facturent moins de 100 euros de frais par an. Dans le détail, l’offre d’Orange Bank lancée fin 2017 par le groupe Telecom se classe sixième. La néobanque impose des frais d’incident de presque 150 euros. La Banque Postale en revanche ne facture que 230 euros de frais par an, incidents compris.

Comparer les offres des banques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres des banques