MENU

En termes de budget, la solidarité intergénérationnelle joue énormément. Les jeunes ménages (moins de 40 ans) reçoivent un peu moins de 400 euros par mois de la part de leurs proches, rapporte Le Monde. Cette somme représente plus d’un quart (26%) de leur revenu, d’après une étude de l’Insee de 2011 passée au crible par le Cercle de l’épargne.

Des parents vers les enfants

L’aide financière ne prend pas toujours l’aspect d’espèces sonnantes et trébuchantes, relève le think tank dédié à l’épargne, la retraite et à la prévoyance. Elle peut prendre la forme « la forme d’une prise en charge de certaines dépenses », explique Philippe Crevel, fondateur du Cercle de l’épargne. Il peut s’agir de nourriture (22%), de vêtements ou de chaussures (14%), voire d’un logement prêté en totalité ou en partie (14%).

Dans trois cas sur quatre, les ménages de moins de 40 ans reçoivent ces aides directement de leurs ascendants. C’est l’année de leur départ du foyer parental qu’ils reçoivent l’aide la plus importante. Les ménages de 50 à 54 ans versent ainsi 1 070 euros d’aides en deux mois à leurs enfants qui s’en vont. Ces mêmes ménages de parents ne versent en moyenne que 280 euros sur la même période à leurs enfants qui restent dans le nid familial.

395 euros d’aide par mois

Les moins de 25 ans restent les plus susceptibles de recevoir une aide financière de leurs proches. Près de 80% d’entre eux en bénéficient. Sans ce coup de pouce, leur niveau de vie n’atteindrait que 52% de la moyenne de la population. « L’entraide familiale joue donc un rôle crucial au moment de l’installation des jeunes ménages », souligne Philippe Crevel. En dehors de ces circonstances particulières, les jeunes ménages reçoivent en moyenne 395 euros par mois.

La solidarité familiale s’exprime aussi en cas de monoparentalité. Quatre familles monoparentales sur dix (43%) reçoivent une aide financière. Ces foyers touchent plus souvent des versements sur décision de justice, en général des pensions alimentaires. Une famille monoparentale sur six en bénéficie. Cette aide financière atteint 4 000 euros par an en moyenne, soit 14% des revenus de ces familles. Elles restent économiquement plus fragiles que les autres.

Comparer les offres des banques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres des banques