MENU

Le secteur bancaire se dématérialise peu à peu. La Caisse d’Epargne (groupe BPCE) lancera dès ce lundi 17 septembre son offre mobile Enjoy. L’offre a été conçue « pour une clientèle en quête d’une relation digitale, simple et agile », explique la banque dans un communiqué. Ce contrat low cost ne coûtera que 2 euros par mois.

Une offre dématérialisée

L’offre fonctionne avec une carte Visa Classic internationale, que le client active en ligne. Il peut ensuite gérer son compte bancaire sur l’application mobile. Le consommateur peut y consulter son solde en temps réel, réaliser des virements et ajouter de nouveaux bénéficiaires. L’appli permet aussi d’activer ou de désactiver des retraits et des paiements à l’étranger. En cas de perte ou de vol, l’utilisateur peut bloquer temporairement sa carte bancaire.

Le dispositif donne aussi accès aux services classiques de la Caisse d’Epargne en termes de crédit, d’épargne et d’assurance. L’offre Enjoy fonctionne en dehors des agences physiques, mais les dépôts de chèques et d’espèces se déroulent dans les espaces libres-services du réseau Caisse d’Epargne. L’utilisateur peut joindre un conseiller bancaire par téléphone ou par mail. Il disposera aussi d’un chéquier à la demande et sans surcoût, précise La Tribune.

Vers le paiement mobile

Enjoy fonctionne avec une carte « à contrôle de solde ». Les découverts, les paiements différés et le lissage des dépenses ne sont donc pas à l’ordre du jour. Pour maîtriser encore mieux son budget, le client peut personnaliser ses alertes SMS en cas de dépassement de seuil. L’offre inclut aussi le paiement sans contact avec les services Apple Pay, Paylib sans contact et Samsung Pay. La banque espère ainsi séduire une clientèle plus jeune.

Le marché bancaire reste très concurrentiel. La Caisse d’Epargne doit évoluer entre les néobanques (Revolut, N26, Orange Bank) et les autres banques en ligne, rappelle BFMTV. Ces acteurs s’adossent à des banques traditionnelles. C’est le cas pour Hello Bank (BNP Paribas), Eko (Crédit Agricole) ou encore Boursorama (Société Générale). La Caisse d’Epargne devra jouer des coudes pour ne pas se laisser distancer.

Comparer les offres des banques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres des banques