MENU

Chaque année, nous déversons entre 8 et 10 millions de tonnes de plastique dans les océans. American Express s’est associé le 7 juin dernier avec l’ONG Parley for the Oceans pour sensibiliser les consommateurs. La banque va créer carte de crédit fabriquée à partir de « plastiques récupérés dans les océans et sur les côtes ».

Une carte de crédit symbolique

Cette carte de crédit écolo devrait voir le jour d’ici juin 2019. « Nos océans jouent un rôle vital dans nos vies, la santé de notre planète et celle des voyages et du tourisme, qu’American Express soutient depuis longtemps. Il est important que nous sensibilisions et que nous fassions notre part pour que nos océans restent bleus », déclare Doug Buckminster, président du groupe des services aux consommateurs internationaux chez American Express.

Pour la banque, c’est une question de responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Pailles, gobelets, touillettes à café… American Express s’engage aussi à réduire l’usage des objets en plastique à usage unique au sein de l’entreprise. La banque s’engage à présenter un bilan carbone 100% neutre pour les voyages d’affaires de ses employés d’ici 2021. « American Express crée un symbole de changement », se félicite Cyrill Gutsch, fondateur de Parley for the Oceans.

Le problème des cartes jetables

Ce produit s’inscrit dans la stratégie de l’entreprise, qui vise à « réduire l’utilisation du plastique neuf dans les produits cartes ». La carte de crédit fabriquée à partir de déchets récoltés en milieu marin sera la première du genre. Ce prototype voit le jour dans un contexte de multiplication des cartes bancaires en circulation. En 2016, la France a émis près de 79 000 nouvelles cartes bancaires en plastique d’après le site Statista.

Pour des raisons de sécurité, la durée de vie de ce produit reste en général comprise entre 2 et 3 ans. Cet usage devrait se traduire par près de 400 tonnes de matières plastiques jetées en France rien que pour les cartes émises en 2016, rapporte consoglobe. « Le partenariat avec Parley est la prochaine étape de notre vision plus large pour soutenir nos communautés et la planète que nous partageons », conclut Doug Buckminster.

Comparer les offres des banques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres des banques