MENU

Les Français ont massivement adopté ce mode de paiement. La carte bancaire sans contact fonctionne sans code ni autorisation de la banque. Ce système très pratique présente toutefois un défaut de taille. Le sans contact continue de fonctionner, même quand le propriétaire fait opposition en cas de perte ou de vol.

L’opposition ne bloque pas le sans contact

C’est un sérieux défaut pour le consommateur. Une habitante de Grenoble (Isère) a raconté sa mésaventure à BFMTV ce lundi. « Je me suis fait voler ma carte et j’ai vite fait opposition. Mais sur mon relevé, j’ai constaté que plusieurs achats d’une dizaine d’euros ont été effectués alors que j’attendais ma nouvelle carte », raconte Sylvie M. La cliente appelle aussitôt sa banque, qui lui confirme que l’opposition ne fonctionne que pour les transactions avec code ou autorisation.

Avec la technologie sans contact, le commerçant n’a pas besoin d’une confirmation de la banque pour accepter le règlement. En d’autres termes, un voleur de carte bancaire peut toujours se servir du sans contact en cas d’opposition de sa victime. Seul impératif, rester dans la limite de 20 à 30 euros par transaction. Le client lésé doit examiner de près ses relevés bancaires, pour contester un à un les achats frauduleux. La banque devra rembourser en totalité et immédiatement.

« Un dispositif de gestion du risque »

Cette situation concerne tous les détenteurs de cartes bancaires avec paiement sans contact. En mars dernier, le site de l’Institut National de la Consommation avait émis un avertissement. « Les cartes sans contact intègrent toutes un dispositif de gestion du risque », avait répondu Pierre Chassigneux, directeur des projets et des risques pour le Groupement des cartes bancaires, aux questions de l’association 60 millions de Consommateurs.

Objectif, protéger les victimes en cas de perte ou de vol de leur carte. En d’autres termes, un malfaiteur ne pourra pas vider votre compte à coup d’achats sans contact. Pour les banques, ce dispositif repose sur un plafond d’une centaine d’euros. Passé cette limite de dépenses autorisées, l’utilisateur doit à nouveau composer son code confidentiel sur le terminal de carte bancaire. Une opération bien entendue impossible si vous avez déjà fait opposition !

 

Comparer les offres des banques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres des banques