MENU
Comparateur de banque
Réduisez vos frais bancaires en comparant les banques
Comparer
Partager sur

Confinement : quelles conséquences sur les habitudes des français ?

La période de confinement que vivent les épargnants français les conduit à épargner plus que de coutume. Les déplacements étant strictement limités autour du domicile, 75% d’entre eux ont ralenti leurs dépenses, et réalisent des économies depuis le début de la crise (étude publiée par l’Observatoire Cetelem mars 2020).

En parallèle, et selon des chiffres donnés par la même étude, ils seraient près de 68% à s’inquiéter des conséquences de l’épidémie sur leur pouvoir d’achat, ainsi que sur leur épargne. Certains analystes estiment ainsi que le taux de l’épargne en France devrait atteindre près de 25% sur le premier trimestre 2020, alors qu’il atteignait « seulement 15% » avant le début de la crise du Coronavirus.

Quels sont les produits d’épargne les plus sollicités ?

Bien évidemment, l’épargne des français se porte vers des produits financiers souples, et pour lesquels ils pourront effectuer des retraits rapidement sans avoir besoin de « casser » un compte. C’est le cas par exemple du Livret A, qui a enregistré durant le mois de mars jours plus de dépôts que de retraits de la part des épargnants. Ce qui porte la collecte mensuelle à hauteur de 2,71 milliards d’euros, un niveau qui n’avait plus été atteint depuis 2009.

Réalisez des économies sur vos frais bancaires
Je compare

Une situation qui inquiète certains analystes comme Patrick Artus, chef économiste de Natixis, qui se penche sur la relance de l’économie en sortie de crise. On pourrait ainsi passer d’une épargne forcée à ce que l’on appelle une « épargne de précaution ». Une situation que connaissent bien les experts du milieu financier, qui désigne une situation dans laquelle les épargnants placent de l’argent pour faire face à des dépenses imprévues, sans pour autant toucher à l’épargne sur le long terme (assurance-vie, plan épargne logement, etc..).

Bien que les français se soucient de leur épargne, la situation n’est pas aussi désespérée qu’elle le laisse croire. En effet, la plupart d’entre eux estiment être bien équipés pour passer cette période, notamment en termes de produits alimentaires, de connexion Internet de divertissements.

Bien qu’une grande partie de la population n’ait pas massivement anticipé la crise, ils seraient près de 39% à avoir effectué quelques stocks de produits alimentaires, et 31% à avoir acheté davantage de produits d’entretien. De quoi patienter avant l’arrêt progressif du confinement, qui n’est pas prévu avant le 11 mai.

Comparer les offres des banques
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres des banques