MENU

Depuis 2015, la banque en ligne Boursorama perd de l’argent. L’établissement a décidé d’investir massivement dans l’acquisition de clients « ce qui implique d’être temporairement déficitaire », reconnaît son patron Benoît Grisoni. Boursorama travaille activement à redevenir rentable, rapporte cBanque.

Le crédit reste un levier de rentabilité

Depuis juillet dernier, la filiale de Société Générale revendique un million et demi de clients. La première des banques en ligne françaises affichait toutefois 49 millions d’euros de déficit l’an dernier. Cette situation n’est que temporaire, tempère Benoît Grisoni. « Les investissements marketing sont extrêmement significatifs pour attirer de nouveaux clients », explique-t-il. Boursorama affiche son ambition de réunir 2 millions de clients d’ici 2020.

La banque séduit les consommateurs grâce à sa carte gratuite. Pour réaliser des bénéfices, Boursorama a levé le pied sur les dépenses de bienvenue (-25% depuis 2016). La banque doit désormais leur vendre des produits bancaires rentables. Depuis quatre ans, la banque en ligne développe son activité de crédits. Les prêts personnels ont augmenté de +95% par an en moyenne. Du côté des crédits immobilier, la hausse annuelle moyenne atteint +25%.

Moins de conseillers clientèle

Boursorama cherche aussi à décourager les clients de chercher à joindre le service clientèle par téléphone. La banque a réduit le nombre de ses conseillers, passant de 219 à 150 par million de client depuis 2014. Virements, mise en place d’un prélèvement, commande d’un chéquierLe prix d’une opération menée avec un conseiller au bout du fil est passé de 3 à 5 euros en 2016. La banque cherche ainsi à augmenter l’autonomie de ses clients et à réduire ses frais de fonctionnement.

Toutes ces mesures ont permis à Boursorama de multiplie son résultat net par 2,5 en l’espace de deux ans. La banque en ligne espère bien bénéficier de l’évolution du comportement des Français à l’égard du crédit conso. Désormais, les habitants de l’Hexagone utilisent ce produit pour financer leurs projets. La faiblesse actuelle des taux moyens d’intérêts renforce cette tendance. De quoi ouvrir des perspectives intéressante à Boursorama !

Comparer les offres des banques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les banques