MENU
Comparateur de banque
Réduisez vos frais bancaires en comparant les banques
Comparer
Partager sur

Donneriez-vous vos données bancaires à Facebook en échange de nouveaux services sur Messenger ? Le réseau social aurait déjà approché plusieurs banques aux Etats-Unis pour étudier cette possibilité, a révélé le Wall Street Journal ce lundi 6 août. Pour l’heure, les négociations n’auraient pas abouti.

Connaître nos habitudes d’achat

Facebook souhaite obtenir les données bancaires de ses abonnés. Le réseau de Mark Zuckerberg aurait ainsi discuté pendant de longs mois avec Chase (banque de détail de JPMorgan), Citi (Citigroup) et Wells Fargo. Facebook voulait connaître toutes les transactions financières des clients concernés, ainsi que le montant des soldes de leurs comptes courants. La banque Chase aurait cependant mis fin aux négociations, d’après une source proche du dossier.

La banque U.S Bancorp aurait aussi été contactée. Ce sont les habitudes de consommation qui aiguisent les appétits de Facebook. Le réseau aurait voulu savoir dans quelques commerces ses utilisateurs effectuent leurs achats. Facebook n’a pas précisé ce qu’il comptait faire de toutes ces données. En échange, les établissements bancaires auraient pu diffuser leurs offres sur le canal Messenger, qui revendique 1,3 milliard d’utilisateurs actifs.

Suivre son compte sur Messenger

Facebook n’a pas nié s’intéresser au secteur bancaire. « Nous nous associons à des banques et des émetteurs de cartes bancaires pour offrir des services comme le chat (une messagerie instantanée) avec les clients et la gestion de compte », a déclaré une porte-parole. Tickets de caisse, date de livraisons, montant de son solde… Lier son compte courant avec son compte Facebook permettrait de garder une trace de ses achats dans Messenger.

Pour les banques, ce serait un moyen de mieux séduire les 18-35 ans. Le réseau a en revanche démenti un usage publicitaire de ces données. Cette affaire repose la question de la gestion des données personnelles, quelques mois après le scandale Cambridge Analytica (CA). D’après Facebook, consulter son solde sur Messenger renforcerait la lutte contre la fraude. Le réseau social se serait engagé à ne pas partager les données financières avec des tiers.

Comparer les offres des banques
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres des banques