MENU

Partir à l’étranger hors zone euro pèse vite sur le porte-monnaie. D’après une étude TransferWise publiée ce mercredi 23 mai, les transferts d’argent et les paiements à l’étranger coûtent chaque année 2 milliards d’euros aux Français. Ces opérations s’avèrent très rentables pour les banques.

Un coût moyen de 7,13% à l’étranger

Pendant les transferts d’argent internationaux, les banques appliquent un coût moyen de 7,13% indique la Banque Mondiale. C’est « +4,13% au-dessus des standards imposés par les Nations unies », explique TransferWise. La société spécialisée dans les transferts d’argent internationaux entre particulier existe à Londres (Royaume-Uni) depuis 2011. En avril dernier, TransferWise a mené l’enquête notamment auprès des 7 plus grandes banques françaises.

L’entreprise a examiné les tarifs bancaires du Crédit Agricole, de BNP Paribas, du Groupe BPCE, de Société Générale, du Crédit Mutuel CM11 Group, de La Banque Postale et du Crédit Mutuel Arkéa. TransferWise s’est aussi penché sur les 5 principaux bureaux de change dans l’hexagone. Comprenez Azimo, Western Union, Moneygram, Paytop, Paypal et TransferWise. Objectif pour la société, traquer les frais cachés pratiqués par ses concurrents.

Les « mauvais élèves » de l’Europe

Les particuliers auraient payé un peu moins de 1,5 milliard d’euros de frais cachés. Côté entreprises et voyageurs d’affaires, l’addition monte à plus de 500 millions d’euros de commissions bancaires. Problème, les établissements financiers ne préviennent pas leurs clients. Dans le détail des opérations facturées, comptez 711 millions d’euros pour les retraits au distributeur et les règlements par carte bancaire chez les commerçants.

Un Français sur deux (49%) utilise une carte bancaire ou de crédit à l’étranger, ce qui alourdit encore plus la facture. Quand les consommateurs envoient de l’argent à leurs proches à l’étranger, ce n’est pas tellement meilleur marché. Ce type de service aurait coûté 679 millions d’euros aux personnes résidant en France en 2017. « En termes de transparence, les banques françaises sont de mauvais élèves en Europe », déplore Jeremy Buttner, responsable du secteur bancaire chez TransferWise.

Comparer les offres des banques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres des banques