MENU

Difficultés financières, surendettement, interdit bancaire… La fragilité bancaire touche 3,6 millions de personnes en France. Toute personne qui réside dans l’Hexagone garde toutefois le droit d’accéder aux services bancaires de base. Le consommateur peut lancer une procédure de droit au compte ou s’adresser à une banque en ligne.

Le droit d’accéder à un compte

Une banque peut refuser d’ouvrir un compte sans avoir à justifier sa décision, rappelle Service Public. Dans ce cas précis, le client débouté peut s’adresser à la Banque de France. L’institution désignera un établissement bancaire, lequel devra ouvrir un compte selon des modalités précises. D’après le dernier Observatoire de l’inclusion bancaire, cette procédure a reculé de -12% l’année dernière. Pour rappel, elle avait bondi de +117% entre 2009 et 2015.

L’interdiction bancaire se caractérise par l’interdiction d’émettre des chèques, pendant une durée maximale de 5 ans. La banque peut prendre cette décision après l’émission d’un ou plusieurs chèques sans provision, en l’absence de régularisation. L’interdiction bancaire entraîne l’inscription au fichier central des chèques (FCC), que tous les établissements bancaires peuvent consulter. Cette situation n’induit pas l’impossibilité d’avoir un compte bancaire.

N’ouvrez pas de compte à l’étranger

Certaines banques en ligne acceptent les clients en interdit bancaire. C’est le cas du Compte C-Zam de Carrefour (5 euros à l’achat), accessible avec 12 euros de frais par an. Le compte Anytime propose une formule similaire à 27 euros par an. Le client dispose d’un RIB et d’une carte Visa internationale à débit immédiat, sans autorisation de découvert. La néobanque N26 propose une offre semblable avec une Master Card, sans conditions de ressources.

Dans la catégorie des banques traditionnelles, vous avez aussi l’offre Eko chez Crédit Agricole. Pour 2 euros par mois, le client dispose d’une Master Card à contrôle de solde avec d’alertes SMS, sans autorisation de découvert. Ce petit tour d’horizon montre bien qu’il n’est pas nécessaire d’ouvrir un compte à l’étranger en cas d’interdit bancaire. Vous pouvez trouver votre bonheur en France avec les banques en ligne !

Comparer les offres des banques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres des banques