MENU

Chez Société Générale, ouvrir un compte bancaire devient simple comme un selfie. Pour ses futurs clients, la banque accélère les démarches à distance grâce à la biométrie. Elle utilise la reconnaissance faciale par « selfie dynamique » depuis le 15 février dernier, rapporte La revue du digital. Une première en France.

Un « selfie dynamique » pour s’identifier

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a homologué cette technique d’identification à condition que la banque ne conserve aucune donnée biométrique. Cette procédure évite au client de se plier à la contrainte réglementaire qui l’oblige à effectuer un premier versement depuis un autre compte bancaire. Pour ouvrir son compte, le futur client devra télécharger l’application Société Générale.

L’utilisateur remplit un formulaire, afin de choisir son offre et son agence. Il transmet ensuite les pièces justificatives numérisées (pièce d’identité, justificatif de domicile, etc.). Pour valider son dossier, il doit ajouter un « selfie dynamique » c’est-à-dire se prendre en photo sous plusieurs angles (profil, face, yeux ouverts ou fermés). L’algorithme de reconnaissance faciale créé par la société française Idemia compare ensuite la photo du titre d’identité aux clichés du « selfie dynamique ».

Un algorithme établit un score de fiabilité

Ce procédé permet d’établir un score de fiabilité d’authentification. Seule cette donnée sera conservée par la banque à l’issue du processus d’authentification par biométrie, précise BFMTV. Cette étape validée, le futur client doit encore rencontrer un conseiller en visioconférence. Il peut accomplir cette démarche immédiatement, ou prendre un rendez-vous. Cette deuxième phase implique une autre reconnaissance faciale.

Le client signe son contrat à distance grâce à la signature électronique. Il dispose dès lors d’un compte bancaire, et d’un accès à son RIB sous un délai de 24 heures. Cette technologie doit faciliter l’accès des clients aux services de la banque. D’ici 2020, la Société Générale espère enregistrer 30% d’ouvertures de comptes en ligne. Actuellement, seuls 10% des ouvertures de comptes sont dématérialisées.

Comparer les offres des banques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres des banques