MENU

Comment obtenir un chéquier ?

Même si votre banquier vous ouvre un compte bancaire, il n’est pas dans l’obligation de vous fournir un carnet de chèques. Son refus doit être motivé. Par contre, il n’a pas le droit de vous refuser l’attribution d’un chèque de fonds auprès de ses guichets et d’un chèque certifié. Il s’agit, dans ce cas, d’un chèque qui atteste de l’existence de la provision sur le compte de l’émetteur et bloque la somme pendant 8 jours.

Les banquiers refusent de délivrer un carnet de chèques aux mineurs de moins de 16 ans et aux personnes faisant l’objet d’interdit bancaire ou judiciaire. Dès l’âge de 16 ans, un mineur émancipé peut émettre des chèques. Par contre, s’il est toujours sous la responsabilité de ses parents, le mineur aura besoin de l’accord de ces derniers pour émettre des chèques.

À noter : si vous rencontrez des difficultés financières, votre banquier peut vous proposer des moyens de paiement alternatifs au chèque (GPA). Avec cette solution, vous pouvez régler vos achats par virement ou prélèvement. Une carte de paiement à autorisation systématique peut vous être délivrée.

Quels sont les différents types de chèques ?

Plusieurs catégories de chèque existent d’après l’Institut national de la consommation (INC) :

  • Chèque de paiement : c’est le chèque que vous remettez à une personne pour régler le montant d’un achat.
  • Chèque de retrait : ce type de chèque vous permet de retirer des fonds au guichet de votre banque en étant vous-même bénéficiaire.
  • Chèque visé : ce chèque se caractérise par une signature au recto du document. Cette marque signifie que les fonds sont disponibles sur le compte au moment où le chèque a été émis.
  • Chèque certifié : la mention « certification » apposée sur le chèque oblige le banquier à bloquer les fonds sur le compte de l’émetteur. Le bénéficiaire dispose alors d’un délai de 8 jours à compter de la date de création du chèque pour l’encaisser. Si le bénéficiaire n’encaisse pas le chèque dans ce délai, le chèque devient ordinaire. Et, les fonds ne seront plus bloqués.
  • Chèque de banque : ce chèque est souvent utilisé pour réaliser des transactions entre particuliers comme une vente immobilière ou une vente de véhicule d’occasion. Contrairement aux catégories de chèque précédentes, celui-ci est émis par un banquier à la demande du client. Objectif : garantir au bénéficiaire l’existence des fonds dans un délai de prescription du chèque. Ce délai est d’un an et huit jours.
  • Chèque barré : seule une banque, un établissement de monnaie électronique ou un établissement de paiement peuvent encaisser ce type de chèque. Le bénéficiaire de ce document doit le remettre à son banquier après l’avoir contresigné.
  • Chèque non barré : ce chèque est délivré sur la demande expresse auprès de l’établissement bancaire et moyennant un droit de timbre.
  • Chèque en blanc : il s’agit d’un chèque sur lequel n’apparaît ni le nom du bénéficiaire, ni la somme. L’émetteur inscrit seulement sa signature. Avec cette pratique, vous devez faire preuve d’une grande vigilance. N’importe quelle personne se trouvant en sa possession peut y inscrire la somme qu’elle souhaite et se désigner comme bénéficiaire.

La variété de chèque existante répond chacune à différents besoins.

Le conseil d'Hervé !
Pour une sécurité optimale, il est recommandé de suivre quelques gestes de bonne pratique.

  • Évitez de signer un chèques vierge à l’avance.
  • Gardez votre carnet de chèque dans un lieu sûr.
  • Récupérez votre chéquier en agence ou demandez son envoie par lettre recommandée avec accusé de réception.
Comparer les offres des banques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres des banques