MENU
Comparateur de banque
Réduisez vos frais bancaires en comparant les banques
Comparer
Partager sur

Cartes de crédit : paiement au comptant ou à crédit ?

Avec la carte de crédit, vous pouvez choisir de payer au comptant ou à crédit lors de votre paiement. L’option s’affiche automatiquement. Si vous préférez payer à crédit, vous devrez sélectionner la touche « à crédit ». La partie « crédit renouvelable » sera alors activée.

Dans ce cas de figure, le paiement se fera par remboursement mensuel, auquel il faudra ajouter des intérêts. La carte de crédit est un mode de paiement qui peut être proposées par des banques ou des magasins.

Pour la validité de ce mode de paiement, la mention « carte de crédit » doit être lisiblement inscrite sur la carte.

Cartes de retrait : seuls les retraits d’espèces sont permis !

L’usage des cartes de retrait est exclusivement réservé aux retraits d’espèces aux distributeurs. Le titulaire du compte fixe le montant du retrait qu’il souhaite retirer toutes les semaines ou tous les mois. La carte est bloquée. Vous ne pourrez jamais retirer un montant supérieur initialement prévu.

Certaines banques imposent à leurs clients d’effectuer leurs retraits au guichet de leur réseau bancaire. La carte de retrait est une option de paiement intéressante si vous avez des difficultés à gérer votre budget.

Si vous êtes en situation d’interdit bancaire, la carte de retrait peut être le seul mode de paiement toléré par votre banque.

La carte de retrait est un bon moyen de familiariser les jeunes avec la gestion d’un budget. Exemple : les parents peuvent y avoir recours comme support à l’argent de poche pour leurs enfants.

Cartes de paiement : retraits et paiements sont autorisés !

Retraits d’espèces dans les distributeurs ou encore paiements chez les commerçants : les cartes de paiement vous permettent de régler vos achats à distance, sur internet, en France ou à l’étranger. Vous pouvez choisir le montant des plafonds et le type de débit (immédiat, à autorisation préalable, à débit différé). Tour d’horizon des différents types de cartes de paiement.

  • Carte à débit immédiat : retraits ou paiement par carte : les opérations que vous effectuez se répercutent sur le solde de votre compte.
  • Carte à débit différé : en choisissant ce mode débit, les achats effectués avec votre carte sont débités sur votre compte à une date donnée. Cette opération s’effectue une fois par mois, à la date de votre choix. Seuls les montants des retraits aux distributeurs sont instantanément débités sur votre compte.

La carte à débit différé n’est pas une option adaptée à tous les profils. Si vous présentez quelques difficultés à gérer votre budget, il est préférable de choisir une carte à débit immédiat. L’accès en ligne à votre compte proposé par toutes les banques vous permet de faire le point sur vos finances à n’importe quel moment.

Par ailleurs, ce type de carte est facturé plus cher que la carte à débit immédiat.

  • Carte rechargeable : ce moyen de paiement évince toute possibilité de découvert. Pour la créditer, le titulaire de la carte doit la recharger. Cette opération peut être réalisée 24h/24 sur internet. Avec la carte rechargeable, vous pouvez retirer des espèces et payer vos achats en France et à l’étranger. C’est une formule qui est particulièrement adaptée aux jeunes qui souhaitent s’initier à l’usage de la carte. 
  • Carte à autorisation systématique (électron, maestro) : lorsque vous effectuez des achats et des retraits avec votre carte à autorisation systématique, le solde de votre compte est toujours consulté.

Si le solde de votre compte ne permet pas de couvrir vos achats, le paiement ou le retrait sera alors refusé.

En revanche, son usage n’est pas accepté chez tous les commerçants. Les caisses de péages des autoroutes, des parkings ou des stations-services peuvent les refuser.

Le conseil d'Hervé !
Pour rappel, il ne faut jamais inscrire sur votre carte votre code confidentiel à 4 chiffres. Surtout, vous ne devez le divulguer à personne. Depuis le 13 janvier 2018, une franchise limitée à 50€ reste à votre charge, si votre code secret a été utilisé pour des opérations frauduleuses. Précédemment, la franchise s’élevait à 150€. 

Comparer les offres des banques
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres des banques