MENU

En quelques décennies seulement, la carte bancaire est devenue le moyen de paiement préféré des Français. Et l’accélération du e-commerce nous expose inévitablement à de nombreuses fraudes. Si les organismes bancaires et les normes de sécurité avancent vers toujours plus de sûreté (comme la mise en place de SMS pour assurer l’authentification du porteur), quelques gestes simples peuvent vous permettre d’éviter des ennuis.

Codes confidentiels : motus et bouche cousue

À la remise de votre carte, en mains propres ou par courrier, il vous sera communiqué de manière distincte et scellée le code secret qui y est lié. Il va de soi que vous ne devez jamais communiquer ce code, ni aux commerçants, ni aux autorités de police, ni même à votre banquier. Ce code étant généré automatiquement, il n’est connu de personne sauf de vous ! D’autre part, votre carte bancaire est à votre nom, ce qui signifie qu’elle est strictement personnelle : vous n’êtes en aucun cas supposé la prêter ou la confier à une tierce personne.

Et si j’oublie mon code ?

Évitez également d’écrire votre code sur un morceau de papier, et encore mieux, de laisser ce dernier dans votre portefeuille à côté de votre carte ! Tâchez de le retenir par cœur, à l’aide d’un moyen mnémotechnique par exemple (une date de naissance, un code de département etc.). Si au moment de retirer de l’argent ou de payer par carte, vous réalisez l’avoir oublié, reprenez simplement votre carte. Direction la banque pour faire une demande de réédition de code, qui vous sera envoyé par courrier. Attention : cette procédure peut engendrer des frais !

Votre code est erroné ? Ne le répétez pas plusieurs fois : au bout de trois essais, votre carte sera définitivement bloquée et inutilisable. Dommage, surtout si sur le chemin de la banque, le code vous revient par miracle.

Si votre carte est « avalée » par un distributeur, pas de panique : adressez-vous directement à la banque pour qu’elle vous restitue votre carte. Il est possible, par mesure de sécurité, que la banque vérifie qu’il ne s’agisse pas d’une carte volée, voire qu’elle préfère émettre une nouvelle carte.

Je pense à personnaliser mon code

Autoriser la personnalisation du code secret n’est pas une pratique très courante parmi les banques. Pour en avoir le cœur net, faites-en la demande à votre banquier. Si cette option s’avère possible, choisissez votre code avec soin. Évitez les codes évidents (0000, 1234, dates de naissance de vos proches, ou dates très connues comme 3940). Évitez également d’attribuer le même code à toutes vos cartes bancaires.

Je fais attention aux regards extérieurs

Lorsque vous utilisez votre carte de crédit en magasin ou aux bornes de retrait, restez vigilant et n’acceptez pas de sollicitation extérieure. Vérifiez toujours le montant sur l’écran, surtout dans les petits magasins où le prix est entré manuellement par le vendeur : une erreur de virgule est vite arrivée.

Composez toujours votre code à l’abris des regards, lorsque vous êtes au distributeur, comme en magasin, et ne quittez pas des yeux votre carte bancaire. Il est très facile de l’oublier lorsque l’on est pressé. Vérifiez donc après chaque retrait que vos espèces et votre carte bancaire sont de nouveau dans votre portefeuille.

Si un commerçant vous demande votre carte pour faire une photocopie (ce qui peut arriver à l’étranger) passez votre chemin, car il disposera alors de votre cryptogramme.

Je fais quoi sur Internet ?

Contrairement aux idées reçues, Internet n’est pas forcément l’endroit où vous serez le plus exposé à une utilisation frauduleuse de votre carte bancaire. Il convient toutefois d’y être aussi attentif que lorsque l’on est à l’extérieur. Évitez les pages suspectes, et vérifiez bien que la page de paiement est sécurisée : elle doit comprendre « une sécurisation HTTPS représentée par un petit cadenas dans la barre d’adresse de votre navigateur », explique la CNIL.

Évitez l’option « mémoriser les coordonnées bancaires », même si elle représente un certain gain de temps. Sachez que seules les données suivantes peuvent vous être demandées lors d’un paiement en ligne : le numéro à 16 chiffres de votre carte, sa date de fin de validité, le cryptogramme (numéro à 3 chiffres au dos de la carte) et le nom du titulaire. Ne communiquez en aucun cas votre code secret à 4 chiffres. Enfin, vérifiez régulièrement vos comptes : si des paiements étranges, dont vous ne pensez pas être l’auteur, apparaissent, contactez immédiatement votre banque.

Le conseil d'Hervé !
L’utilisation frauduleuse de vos coordonnées bancaires, l’oubli de votre code de sécurité ou l’opposition sur votre CB peuvent entraîner des frais bancaires. Grâce à notre comparateur de banques, comparez les offres et services de plus de 180 organismes bancaires, en ligne ou traditionnels, et économisez sur vos frais bancaires !
Comparer les offres des banques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres des banques