Comparateur de banque
Réduisez vos frais bancaires en comparant les banques
Obtenir une offre personnalisée
Partager sur

Le découvert bancaire, ami ou ennemi ?

Qu’est-ce qu’un découvert bancaire ? Service proposé par de nombreuses banques de détail, le découvert bancaire est la permission que vous donne la banque de présenter un solde négatif jusqu’à une certaine limite. Attention, les conditions du découvert sont plutôt restrictives, et un dépassement du découvert autorisé peut vous apporter quelques désagréments vis-à-vis de la banque. Le fonctionnement du découvert autorisé est relativement simple, puisque vous devez ne pas le dépasser pour respecter la réglementation bancaire. Et il est encore préférable de ne jamais l’utiliser, même si vous n’avez pas toujours le choix (imprévus, dépenses de dernière minute, aléas du quotidien…).

Qu’est-ce qu’une autorisation de découvert bancaire ?

Une autorisation de découvert bancaire est le droit que vous donne la banque d’être en négatif : votre compte bancaire est négatif, c’est-à-dire débiteur (en dessous de 0). Le découvert bancaire autorisé correspond à un certain montant fixé par la banque et vous-même. Ce montant ne doit pas être dépassé, sous peine de payer des frais de découvert, qui peuvent vite augmenter et venir vous mettre en difficulté. Ces frais font d’ailleurs partie des moyens dont dispose la banque pour gagner de l’argent : même si vous appréciez votre conseiller, faites quand même en sorte de ne pas avoir trop de frais, c’est préférable pour votre budget !

Découvert autorisé et découvert bancaire non autorisé

Être à découvert correspond à deux situations : un compte à découvert autorisé, et un compte avec un découvert non autorisé. Si le découvert est autorisé, cela signifie que vous avez signé une convention avec la banque dans laquelle vous vous êtes mis d’accord sur le montant de votre découvert autorisé : tant que vous ne le dépassez pas, vous vous contenterez de payer des agios chaque trimestre sans aucune conséquence fâcheuse. En revanche, si vous présentez un découvert bancaire non autorisé, c’est beaucoup plus problématique : cela veut dire que vous avez dépassé l’autorisation donnée par la banque, et que vous êtes donc en infraction bancaire. Vous devrez payer plus de frais, et vous prenez le risque de voir votre carte bloquée et vos chèques et prélèvements rejetés.

Réalisez des économies sur vos frais bancaires
Je compare

Comment fonctionne le découvert autorisé ?

Même si vous songez à changer de banque, sachez que le découvert bancaire fonctionne de la même manière dans toutes les banques. Le montant du découvert autorisé ne doit pas être dépassé, c’est la principale règle à retenir. Vous ne devez pas rester trop longtemps dans votre découvert autorisé non plus, car la banque vous facture des intérêts débiteurs (ou agios) qui sont proportionnels à la durée et au montant de votre découvert. Selon la législation bancaire, vous ne devez pas passer 30 jours consécutifs à découvert. Si vous dépassez votre découvert, vous paierez des commissions d’intervention, et vous risquez de vous retrouver en difficulté de paiement (carte bloquée, chèque rejeté…) avec l’éventualité de voir votre découvert supprimé.

Quels sont les frais de découvert autorisé ?

Les frais de découvert autorisé varient selon les banques, et vous pouvez d’ailleurs consulter le document d’information tarifaire (DIT) à ce sujet : certaines vous factureront la mise en place du découvert, et d’autres ne le feront pas. Les principaux frais de découvert autorisé sont les agios, que l’on appelle aussi les intérêts débiteurs : ce sont des frais trimestriels prélevés par la banque dès lors que votre compte est débiteur. Ils sont proportionnels à la durée et au montant du découvert bancaire, sachant que leur taux varie entre 7 % et 19 % (du montant du découvert). Ci-dessous un tableau comparatif des frais de découvert dans les principales banques françaises :

Banques Frais d’agios
Banque Populaire Entre 3 et 22 euros par trimestre
BNP Paribas 7 euros par trimestre
Caisse d’Épargne Entre 3 et 5 euros par trimestre
Crédit Agricole Entre 1,50 et 10,05 euros par trimestre
Société Générale 7 euros par trimestre
CIC 5 euros par trimestre
Crédit Mutuel Entre 4 et 13,50 euros par trimestre
La Banque Postale 1,50 euro par trimestre

Quels sont les risques liés à un découvert bancaire ?

Les risques liés à un découvert bancaire, plus particulièrement au dépassement de l’autorisation de découvert, sont nombreux et ne doivent pas être pris à la légère. Si vous dépassez votre autorisation, vous paierez des commissions d’intervention de 8 euros par opération (dans une limite de 80 euros par mois), ce qui peut vite faire fondre votre budget mensuel. De même, un découvert non autorisé est synonyme de mauvais comportement bancaire : vos chèques sont susceptibles d’être rejetés, vos mensualités de crédit peuvent ne pas être honorées, et vous prenez le risque d’être interdit bancaire. La banque vous fera moins confiance, qu’il s’agisse de l’octroi d’un prêt à la consommation ou du passage à une carte bleue avec de meilleures assurances.

Ouvrir un compte bancaire avec découvert autorisé avec lesfurets

Si vous souhaitez devenir client d’une nouvelle banque et bénéficier d’un compte courant avec un découvert bancaire, vous pouvez dès à présent vous rendre sur lesfurets et faire votre choix parmi les nombreuses offres bancaires du marché.

Le conseil de François !
Coût de l’autorisation, agios, montant : faites le point sur les conditions de votre future autorisation de découvert, et gardez à l’esprit que le découvert doit être utilisé de façon exceptionnelle (dans la mesure du possible), afin d’éviter de rentrer dans une spirale négative et de vivre avec un compte débiteur en permanence. La banque vous fera davantage confiance si vous utilisez bien (et peu) votre autorisation !
Comparer les offres des banques
Partager sur
Comparer les offres des banques