MENU
Comparateur de banque
Réduisez vos frais bancaires en comparant les banques
Comparer
Partager sur

Présentation du crowdlending

Pour de nombreuses PME, trouver les moyens de financement indispensables à leur développement est souvent un véritable parcours du combattant. Ces difficultés sont particulièrement marquées lorsqu’il s’agit d’entreprises innovantes ainsi que celles associées au développement durable et aux énergies renouvelables.

Le crowdlending a pour objectif de répondre à ces besoins de financement au travers de prêts participatifs.

Avec ce système, les prêteurs ne sont plus les banques, mais des particuliers qui fixent leur contribution à partir d’un seuil défini par la plateforme, généralement entre 20 et 50 € (de 100 à 1 000 € dans le domaine du crowdlending immobilier).

Pour l’emprunteur, le crowdlending se présente soit comme un financement complémentaire de celui accordé par une banque, soit en tant que moyen de financement alternatif. Un des avantages du prêt participatif pour la PME est de ne nécessiter aucune garantie ou caution.

En contrepartie, les plateformes de crowdlending réalisent une analyse approfondie sur la viabilité du projet. Ce n’est qu’après avoir vérifié chacun des critères de sélection que la demande de prêt est validée par la plateforme pour être soumise au public.

Les modalités du crédit sont également définies par la plateforme :

  • Montant du prêt
  • Durée
  • Rémunération du prêteur (taux d’intérêt)
  • Support du prêt (obligation, reconnaissance de dette, minibons,…)
  • Type de prêt (remboursement mensuel, trimestriel ou autre, ou encore en fin de prêt [in fine])

Comme la plupart des placements financiers offrant une rémunération attractive, le crowdlending présente certains risques et inconvénients. Même si le risque de perte totale ou partielle de capital est limité, il existe. Il faut également prendre en compte que le capital prêté est immobilisé sur la durée du prêt.

Le conseil d'Hervé !
Il est important de savoir que l’ordonnance 2014-559 du 30 mai 2014 relative au financement participatif fixe un cadre précis au fonctionnement des plateformes de crowdlending. Parmi ces obligations figure celle qui leur impose de posséder un des deux agréments possibles.

Crowdlending : comment investir ?

Il existe des dizaines de plateformes de crowdlending. Les secteurs d’investissement sont ainsi nombreux, ce qui permet aux particuliers de choisir une ou plusieurs plateformes de prêt participatif.

La première étape de l’investissement en crowdlending passe par l’inscription sur la plateforme. Cette inscription est généralement gratuite et sans engagement. En principe, tous les investisseurs sont acceptés sous réserve d’être majeur, qu’ils soient ou non résident français.

Dès l’inscription validée, vous pouvez choisir librement le projet qui vous intéresse parmi ceux disponibles sur la plateforme. Votre espace personnel et sécurisé vous permet de gérer et de suivre l’évolution de votre portefeuille, ce parallèlement au support client.

Quelle fiscalité s’applique au crowdlending ?

Les revenus tirés du versement des intérêts sont soumis à la flat tax de 30 % en vigueur depuis le 1er janvier 2018. Ce prélèvement est composé d’un taux de 12,8 % d’impôt sur le revenu et de 17,2 % de prélèvements sociaux. Le prélèvement de la flat tax est effectué à la source par l’émetteur du prêt.

Cette fiscalité s’applique à tous les types de crowdlending : contrats de prêt, mini-bons ou obligations.

Comparer les offres des banques
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres des banques