MENU
Comparateur de banque
Réduisez vos frais bancaires en comparant les banques
Comparer
Partager sur

Qu’est-ce qu’un super livret ?

Celui qui est nommé super livret n’est autre qu’un livret bancaire non règlementé et disposant d’un taux de rémunération supérieur à la moyenne. En n’étant pas règlementé, le taux de ce produit d’épargne est librement fixé par la banque qui le propose.

L’absence de réglementation du super livret permet aux banques de se livrer une féroce concurrence. Pour en tirer un réel avantage, les souscripteurs doivent parfaitement cerner les offres qui par nature sont sensiblement différentes. Si un taux de 4 % est évidemment attractif, il est par contre nécessaire de prendre en compte la durée sur laquelle cette rémunération est garantie.

En ce qui concerne les offres promotionnelles qui mettent en avant le versement d’une prime, celle-ci n’est généralement versée qu’après un certain délai.

L’ouverture, la gestion et la clôture étant des opérations gratuites, c’est à chacun d’exploiter cette concurrence après avoir comparé les offres du moment. De cette manière, vous tirerez sans frais le maximum des meilleures offres.

Comment fonctionne un super livret ?

En dehors d’une rémunération sensiblement supérieure à celle d’un Livret A ou d’un LDDS, un super livret fonctionne sur un schéma quasiment identique, avec la même sécurité pour les fonds déposés. Après l’ouverture du livret auprès d’une banque, généralement en ligne, le souscripteur réalise des versements et des retraits au rythme qu’il souhaite.

Une autre différence du super livret avec les livrets classiques est que le montant global des dépôts n’est généralement pas soumis à un plafond ou celui-ci est très élevé.

Passée la période promotionnelle généralement de 3 à 6 mois, le taux de base ensuite appliqué est compris entre 1 et 2%. Ce taux peut varier en cours de souscription, que ce soit à la hausse ou à la baisse.

Super livret : quelle fiscalité ?

Les rendements qui sont proposés par les banques sont bruts, c’est-à-dire hors prélèvements fiscaux. S’agissant d’une épargne non réglementée, le super livret ne bénéficie pas d’une exonération comme celle du Livret A.

Depuis le 1er janvier 2018, les gains générés par un super livret sont par défaut soumis aux 30% de la flat tax ou prélèvement forfaitaire unique (12,8 d’impôt sur le revenu et 17,2% de prélèvements sociaux).

Le souscripteur d’un super livret peut également opter pour le barème progressif de l’impôt sur le revenu. Dans cette hypothèse, les gains générés sont portés sur la déclaration générale pour être imposés au taux marginal de 14%. Les prélèvements sociaux sont également dus au taux de 17,2%.

Le conseil d'Hervé !
Le choix entre ces deux modes se fait en fonction de la situation de chaque foyer au regard de l’impôt. Sachez toutefois que le refus du prélèvement forfaitaire unique (FPU) au bénéfice de l’impôt sur le revenu au barème progressif s’applique à tous les revenus financiers de l’année et pas seulement les gains de votre super livret.

Comparer les offres des banques
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres des banques