MENU

La fibre optique jusqu’au domicile s’impose peu à peu dans le paysage français. Cette technologie assure désormais un accès sur deux au très haut débit dans le fixe. C’est la conclusion du dernier Observatoire publié par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) le 13 septembre dernier.

325 000 abonnements de plus

Ce chiffre représente un seuil symbolique, rappelle Numerama. La progression du très haut débit fixe en France « provient majoritairement de la hausse du nombre d’abonnements en fibre optique de bout en bout ». Le régulateur des télécoms recense 325 000 abonnements en plus par rapport au trimestre précédent. Cette évolution reflète l’investissement des différents opérateurs, qui étendent le réseau « de manière significative ».

Le plan France Très Haut Débit instauré en 2010 prévoit 100% de foyers raccordés au très haut débit d’ici 2022. Ce service devrait reposer à 80% sur la fibre optique, d’où une accélération « indispensable pour atteindre les objectifs de couverture attendus », analyse l’Arcep. Au deuxième trimestre de cette année, 828 000 locaux sont devenus raccordables à la fibre. Cependant, les opérateurs proposent aujourd’hui de plus en plus de solutions mixtes.

Surveiller Orange et SFR

Dans son rapport, l’Arcep publie également une carte du déploiement de la fibre optique commune par commune. La carte de la mission Très Haut Débit permet de consulter la couverture du débit à proximité de son logement, un critère qui devient incontournable pour les logements neufs. La carte indique les débits théoriques des différents réseaux filaires disponibles. Le consommateur peut choisir entre DSL sur cuivre, câble coaxial et fibre optique.

L’Observatoire de l’Arcep inclut aussi un tableau de bord pour suivre le déploiement de la fibre sur le réseau des opérateurs Orange et SFR dans des zones d’initiative privée (AMII). Consulter l’avancement des travaux permet au consommateur de vérifier si les deux opérateurs respectent bien leurs engagements opposables. Au printemps dernier, Orange et SFR avaient accepté le principe d’une sanction dans le cas où ils échoueraient à atteindre leurs objectifs.

Comparer les offres Internet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres Internet